La 5G est devenue incontournable pour les industriels

Par Corinne Muller, le lundi 29 avril 2019, classé dans 5G,Non classé

La présence d’Ericsson à la Foire de Hanovre en avril dernier a été plus que remarquée. Parmi les 6500 exposants et les innombrables présentations de robots, notre collaboration « homme-machine 5G » en partenariat avec le constructeur automobile Audi & le fournisseur de capteurs SICK a su attirer l’attention de la chancelière allemande Angela Merkel. Voici ce qu’il fallait retenir de l’édition 2019 de « Hannover Messe ».

Ericsson à la Foire de Hanovre en avril dernier

Les nombreuses mentions de la 5G, les photos de la réaction de la Chancelière lors de la cérémonie d’ouverture, ont assuré l’affluence sur le stand Ericsson. Le lancement d’un réseau 5G live, les démonstrations interactives ont suscité de nombreuses réactions de la part des clients et des acteurs de l’écosystème. Nous avons aussi eu la chance d’accueillir des délégués gouvernementaux et même un membre de la famille royale, le Prince Carl-Philip de Suède !

Il y a 5 ans, un stand Ericsson aurait été totalement inattendu à Hanovre. Avec la convergence entre les technologies de l’information et de la communication, et l’annulation du CEBIT, la Foire de Hanovre s’impose comme « the place to be » pour rencontrer les industriels. Ainsi, le nombre des visiteurs a atteint cette année 215 00, dont 60% d’exposants étrangers (hors Allemagne).

La meilleure façon de prédire le futur, c’est de le créer

Cette année, le mobile et les communications sans fil ont fait leur entrée dans les conversations des industriels. Des concepts complétement étrangers il y a tout juste un an. C’était sans compter sur les innovateurs et précurseurs qui ont su créer l’élan nécessaire pour remettre en question le status quo. Si seulement 6% des opérations dans les usines sont aujourd’hui sans fil[i], les industriels comme les acteurs établis sont prêts à mettre en place une nouvelle norme technologique.

Les récentes annonces liées à la commercialisation de la 5G et son déploiement ont certainement poussé l’intérêt de l’industrie pour les réseaux mobiles, qui est maintenant palpable. On a pu entendre dans les allées le représentant d’un grand fournisseur informatique s’exclamer : « Que s’est-il passé ces 2 derniers mois ? Tout le monde ne parle que de la 5G maintenant ! ».

Christian Regnier, Enterprise Technical Architect chez Air France nous parle des tests de  l’infrastructure privée LTE à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle.

[i] source HMS, Ericsson Partner

 

Si les caractéristiques techniques impressionnantes de cette nouvelle technologie font beaucoup parler, cela ne mène pas nécessairement vers la signature de nouveaux contrats. Pour émerger parmi ce brouhaha il fallait être capable de démontrer l’utilité de la 5G pour les industriels.

Partenaire de la plupart des présentations, les preuves de notre savoir-faire étaient fortes. Cependant, le plus important reste l’adéquation du produit au marché.

Le produit est roi

Si la sécurité intégrée ou la gestion de l’IoT sont des aspects à ne pas négliger, le plus important est de pouvoir présenter un produit tangible. Lors de salons professionnels, les industriels viennent découvrir la prochaine génération de machines-outils et de robots dont les bénéfices sont compris et les prix familiers.

Heureusement, avec non pas un, mais deux lancements de réseaux privés, le portefeuille d’Ericsson s’est étoffé sur plusieurs segments du marché. Nous avons d’ailleurs entendu un visiteur du stand déclarer au sujet de la facilité d’utilisation et de déploiement du réseau avec Ericsson Industry    Connect : « Vous le faites exactement comme il faut ! ». La simplicité et l’accessibilité sont les clés du succès pour être adopté par le plus grand nombre.

Une partie de l’équipe Industry Connect (à partir de la droite) : Zia Syed, Åsa Tamsons, Ute Oligschlaeger, Jan Diekmann, Daniel Catrein and Uwe Horn

Rendre le sans-fil tangible

Le challenge avec les produits réseaux est qu’ils doivent être présentés dans un cas d’usage pour démontrer leur réelle valeur ajoutée. En tant que nouvel entrant, il faut prendre garde à ne pas créer de confusion. Permettre l’activation d’un véhicule autonome ça n’est pas vendre un véhicule autonome par exemple. Heureusement, nos partenariats avec SAP ou Hexagon rendent le rôle d’Ericsson plus simple à comprendre.

On a ainsi pu voir circuler des véhicules autonomes dans les allées dédiées à Industry Connect dans le Hall 7. SAP a pu témoigner que « tout fonctionne », laissant loin derrière les différents problèmes d’instabilité vus auparavant.

Hexagon a réussi à numériser en temps réel, en 3D, un à deux millions de point par seconde, en connectant ses outils de métrologie portable. Cette démonstration n’est qu’une petite partie des applications qu’Industry Connect peut mettre en œuvre dans le Smart Factory Lab de Scania à Södertälje. Les bénéfices sont nombreux, coûts de maintenance réduits, flexibilité importantes, sans parler de la qualité bien supérieure des mesures par rapport à celles d’une connexion WI-FI. Généralement utilisée pour mesurer les composantes de camions, la démonstration a attiré une foule nombreuse lorsqu’elle a pu créer le jumeau numérique d’un visage.

Paul Langhorst, ingénieur chez Hexagon et Jon Gamble, commercial chez Ericsson démontrant en temps réel le fonctionnement du digital twin sur Industry Connect

Mettre en route la 5G

Dans les secteurs où le sans-fil est pour l’instant moins apprécié, de nouvelles normes peuvent redéfinir les perceptions. Dans ce contexte, créer des expériences où le visiteur peut réellement sentir le bénéfice est l’approche la plus efficace. Le robot cloud en parfaite synchronisation était la démonstration la plus convaincante pour nos visiteurs. Celui-ci fonctionnait sur deux réseaux différents. Alors que l’hexapode bouge, danse sans problème avec des latences très faibles, un visiteur l’a qualifié d’effrayante en 4G avec ses pattes tremblant contrairement à la 5G. Cette démonstration simple permettait de démontrer l’intérêt de la 5G pour les robots industriels.

L'équipe Hexapod (à droite): Gabor Nemeth, Hubertus Munz, Anna Larmo, András Kern et Norbert Reider. Manque sur la photo: Sandor Racz et Geza Szabo. À gauche: l'auteur et propriétaire du contenu de l'événement, Ida Elisabeth Sørlie

Les 50 créateurs d’entreprises, experts présents sur le stand et les 21 démonstrations ont permis aux visiteurs d’explorer le potentiel de la 5G. Bien sûr, la 4G a déjà répondu à de nombreux défis pour l’industrie. Mais la 5G promet de rivaliser avec les communications filaires, offrant le Saint Graal de l’Industrie 4.0 : la flexibilité.

La proposition de valeur découlant de cette capacité aura une résonance immédiate. Elle répond aux complexités actuelles liées à la connectivité qui rendent la transformation digitale et les opérations de traitement de grandes quantités de données.

Au-delà de ces mises en scène, le message de fond de nombreux keynotes portait sur le besoin de mobilité grandissant pour la plupart des segments de l’industrie. Il est poussé par des exigences d’efficacité mais aussi par les nouvelles technologies et l’automatisation.

Vers la fin du business linéaire

Bien que les collaborations stratégiques n’aient rien de nouveau, et étaient très présentes sur le stand Ericsson, la meilleure manifestation d’un changement de dynamique commerciale s’est concrétisée sur le stand de la Suède. En effet, 47 partenaires étaient présents pour démontrer la « production flexible et la prochaine génération d’employés ».

A la Foire de Hanovre, il est devenu évident que la recette du succès dans l’industrie 4.0 est des nouer des partenariats pour créer les écosystèmes du futur. C’est particulièrement vrai lorsque l’on cherche à introduire les communications mobiles sur un nouveau marché. Plusieurs parties prenantes doivent être engagés simultanément pour construire une nouvelle expérience de bout-en-bout.

Le 1er avril, le partenariat avec ABB était une grande nouvelle à partager, nos visions communes de l’automatisation sans fil pour des usines flexibles permettant de renforcer la position de nos deux entreprises sur le marché de la production.

Johan Söderström, Head of ABB Sweden et Erik Josefsson, Head of Advanced Industries coupent le câble du lancement du partenariat au Pavillon de la Suède au Hall 27

Nous avons également organisé un Ringside Session sur l’IA et la 5G en direct de la foire où Guido Jouret, Chief Digital Officer ABB a indiqué le besoin d’une colonne vertébrale agile et digitale pour l’industrie. Elle doit passer d’actions binaires à la construction de réseaux proactifs. Réécoutez les échanges en suivant ce lien.

L’édition 2019 de la Foire de Hanovre marque un point de rupture dans la perception de la 5G et des technologies pour l’industrie. Autrefois considérées comme des technologies pour une utilisation de niche, elles sont aujourd’hui incontournables.

Certes, le passage du simple intérêt à l’investissement peut être long. Il sera raccourci si la valeur liée à l’adoption de la technologie devient tangible, accessible à tous les acteurs, et pas seulement les sociétés de télécommunications.

 

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.