Tout le monde parle de la 5G, Ericsson la déploie

Par Diane Delesalle, le lundi 18 février 2019, classé dans 5G,Applications,Haut Débit,Stratégie

Aujourd’hui, il est pratiquement impossible de lire un journal sans tomber sur un article évoquant la 5G. Les atouts et les potentiels risques, la place des acteurs – en tête ou à la traîne en matière de déploiement, les règles d’engagement pour la construction et l’exploitation des réseaux 5G sont au cœur des sujets débattus dans la presse. Les réseaux 5G sont des infrastructures nationales critiques ayant un impact important sur la société et la compétitivité des pays. Comme toujours lors d’un  changement technologique, tout le monde en parle.

Börje Ekholm, Président et CEO d’Ericsson sur la 5G

 

Tout le monde parle donc de 5G, mais pour nous c’est déjà concret. Nous sommes déjà en train de construire les premiers réseaux 5G avec nos clients pionniers. Nous sommes les premiers à avoir déployé des réseaux commerciaux aux États-Unis et nous avons déjà déployé des réseaux 5G opérationnels basés sur des équipements commerciaux en Europe, en Australie et en Asie.
C’est de cela qu’il s’agit pour Ericsson.  Nous sommes des leaders technologiques, là où c’est vraiment important.
Notre objectif est de fournir des solutions et des technologies concurrentielles qui créent de la valeur pour nos clients. C’est la seule façon de bâtir une entreprise durable à long terme. Au cours des deux dernières années, nous avons embauché 4 000 ingénieurs en R&D pour être leaders en 5G.
La concurrence est mère d’innovation. Il en va de même dans notre industrie et nous constatons que la concurrence entre les fournisseurs a été positive dans le développement des technologies réseaux du futur.

Alors que nous nous préparons pour le Mobile World Congress de Barcelone, nous sommes fiers de notre position sur le marché et de notre portefeuille. À ce jour, nous avons annoncé publiquement des contrats 5G avec 10 clients nommés, ce qui est plus que tout autre fournisseur, ainsi que 42 protocoles d’accord. Le matériel Ericsson Radio System est prêt pour la 5G depuis 2015 et peut également être utilisé pour la 5G NR avec une installation logicielle à distance. Cela signifie que nous avons déjà livré plus de 3 millions de radios prêtes pour la 5G à nos clients dans le monde entier. Nous avons également été le plus grand contributeur à l’organisme de normalisation du 3GPP en 2018, ce qui atteste de notre position de leader.

Mais je ne suis pas enthousiaste à l’idée de la 5G seulement pour Ericsson. Nous sommes à l’aube d’un changement technologique global, porteur de nouvelles opportunités, de nouvelles efficacités et de nouveaux modèles commerciaux. Cela va au-delà de notre industrie. C’est un changement qui concerne l’ensemble de notre société.

En matière de technologie, les changements de paradigme sont puissants. Ils génèrent un grand intérêt mais soulèvent aussi parfois des questions. Il est donc crucial que nous expliquions clairement notre technologie au monde qui nous entoure. Nous devons nous assurer que les autres industries, les gouvernements et les individus puissent faire confiance à la sécurité et à l’intégrité de nos réseaux. Et nous devons faire tout cela dans un contexte géopolitique complexe et changeant.

Pourquoi l’Europe pourrait prendre du retard dans la 5G

Ces dernières semaines, nous avons vu des rapports quotidiens indiquant que l’Europe pourrait prendre du retard dans le domaine de la 5G. Il est vrai qu’un tel risque existe, mais il n’est pas vrai que ce soit parce que les fournisseurs de services européens n’ont pas accès à la bonne technologie. En réalité, c’est le manque de spectre, les frais élevés en matière de spectre et une réglementation parfois lourde qui bloquent les progrès. Pour preuve, les ventes aux enchères de spectre n’ont même pas encore eu lieu dans la plupart des pays européens.

Lorsque nous discutons avec nos clients, il est clair qu’ils sont impactés par ces incertitudes. Ils ont fait d’importants investissements et continueront de le faire afin d’avoir des réseaux solides et performants. Ils ont beaucoup en jeu, et nous comprenons que l’incertitude persistante aura une incidence sur leur capacité à aller de l’avant.

La capacité d’Ericsson à déployer la 5G

Au fil des années, nous avons acquis une vaste expérience et des capacités de pointe pour aider nos clients, nouveaux et existants, à transformer leurs réseaux, incluant plusieurs swaps importants.

Nous avons les ressources et la capacité de chaîne d’approvisionnement nécessaires pour répondre à une montée en puissance rapide de la demande du marché lors de l’introduction globale de la 5G. Notre stratégie consiste à travailler avec les premiers acteurs sur des marchés pilotes, conduisant l’introduction de la 5G au fur et à mesure que le spectre devient disponible.

Nous disposons d’un portefeuille 5G solide et flexible et nous veillerons à ce que nos clients gardent une longueur d’avance.

 

Sécurité de la 5G – aller au-delà des normes

Une grande partie des discussions autour de la 5G dans le monde se concentrent désormais sur la sécurité. Avec la 5G, la sécurité n’est pas un add-on mais elle est intégrée dès le départ dans le processus de normalisation. C’est pourquoi la 5G est la génération de réseau la plus sécurisée qui soit.

Pourtant, la norme 5G n’est pas la seule réponse à un réseau 5G sécurisé. Au fur et à mesure que la 5G devient une infrastructure critique, ce qui déterminera réellement la sécurité d’un réseau sera la technologie de sécurité et les procédures opérationnelles qui s’ajouteront aux caractéristiques normalisées.

Lorsqu’il s’agit de questions concernant les logiciels intégrés au cœur des réseaux 5G, Ericsson, comme la plupart des autres fournisseurs de logiciels, effectue des tests logiciels pendant la phase de développement. Ceci a l’avantage de fournir des retours instantanés et permet de résoudre les problèmes rapidement dans le cadre d’un développement normal.

Les essais post-développement sont parfois présentés comme un moyen d’assurer la sécurité sur des réseaux de télécommunications live. C’est une décision qui relève des décideurs et, si elle est rendue obligatoire, nous nous y conformerons.

Cependant, nous considérons qu’il s’agit d’un outil insuffisant puisque les tests de laboratoire ne reflètent qu’une représentation limitée d’un réseau, à un moment donné, dans une configuration de test spécifique. Cela risque également de ralentir l’innovation et de retarder la mise sur le marché, y compris les nouvelles mises à jour de sécurité, tout en entraînant des coûts supplémentaires pour l’ensemble du système. En effet, le développement de logiciels modernes repose sur le déploiement continu de nouvelles versions et fonctionnalités. Les cas d’utilisation 5G critiques, tels que la conduite autonome et la fabrication robotisée, nécessiteront potentiellement un élargissement de la portée des essais, ce qui ralentira encore le développement de nouveaux cas d’usage industriels.

 

Gagner grâce à notre technologie

La 5G voit le jour maintenant et nous sommes en train d’en exploiter le potentiel de transformation. Encore une fois, nous déployons déjà des équipements 5G commerciaux avec des clients pionniers sur des marchés en pointe et nous serons là, lorsque le moment sera venu, pour introduire la 5G sur chaque marché.

Retrouvez le point de vue de Börje Ekholm sur la 5G, Président et CEO d’Ericsson sur le blog Ericsson

Suivez nos dernières avancées technologiques, y compris les annonces à venir concernant notre plateforme 5G !

Pour en savoir plus avant le MWC19 ou si vous ne pouvez pas vous rendre à Barcelone, rendez-vous sur notre page internet et enregistrez-vous pour assister à nos sessions.

 

À propos de Diane Delesalle


Mots-clefs : ,