MTS et Ericsson prolongent l’enthousiasme des supporters en facilitant la mise en ligne de vidéos pendant la coupe du monde de football en Russie

Par Diane Delesalle, le lundi 16 juillet 2018, classé dans 5G,Applications,Haut Débit,Opérateurs,Réseaux mobiles

Ericsson et l’opérateur de télécommunications russe MTS ont dévoilé les résultats préliminaires de leur déploiement haut débit ultra rapide dans plusieurs stades et sites pendant la coupe du monde de football qui s’est déroulée en Russie.

Des mesures effectuées pendant la compétition démontrent que le plus grand déploiement en Europe de Massive MIMO (Multiple-Input Multiple-Output) a permis de multiplier par cinq le débit de données en liaison montante, permettant ainsi aux supporters de publier des vidéos en haute définition depuis leur smartphone pendant les matchs. De plus, la vitesse de téléchargement des données ainsi que l’efficacité du spectre ont doublé et la capacité du réseau a été multipliée par quatre.

Le mondial 2018 a entrainé une hausse de 30% du trafic, les supporters postant plus de contenus sur les réseaux sociaux qu’en 2014.
« L’analyse des conversations liées à la Coupe du Monde, sur les réseaux sociaux, les sites d’actualités, les blogs et les forums en langue française, anglaise, espagnole, portugaise et russe fait remontée plus de 71 millions de mentions. » (source CBnews, étude réalisée par Sprinklr)

Le streaming vidéo, autre nouveauté dans le comportement des supporters, a eu pour conséquence une multiplication par 2,5 du trafic (en comparaison avec une journée normale sur le réseau MTS).
Quant à elle, la compétition de 2014 était un évènement très centré sur le « selfie », les utilisateurs de smartphones ayant partagé des selfies et 60% des spectateurs ayant procédé au téléchargement de photos.

Avant le mondial 2018, MTS a déployé le MIMO massif avec Ericsson Radio System AIR 6468. La technologie a été introduite dans la bande LTE-TDD 2600 MHz (B38) dans plus de 40 sites et dans sept des onze villes dans lesquelles des matchs ont eu lieu, dont Moscou, Saint Pétersbourg, Kazan, Rostov-on-Don, Niznny Novgorod, Yekaterinburg et Samara. Cela a augmenté la capacité du réseau autour des stades, dans les gares, les aéroports, les fan zones, et les zones de loisirs.

De plus, MTS a construit une infrastructure de télécommunications dans le stade Luzhniki à Moscou et dans le stade Rostov Arena à Rostov-on-Don, avant de permettre à d’autres opérateurs télécoms d’y accéder. MTS a aussi effectué des travaux à grande échelle dans le but d’étendre la capacité du réseau dans tous les stades où se sont joués les matchs.

Pour Andrei Ushatsky, Vice-Président, Technology and IT, MTS, « La vaste préparation de notre réseau et l’introduction des solutions 5G d’Ericsson pour la coupe du monde de football ont été un franc succès. Elles ont permis à MTS de gérer les surcharges et de fournir des services de communication de haute qualité à des dizaines de milliers d’abonnés. L’internet mobile haute vitesse augmente l’engagement des supporters car ils peuvent partager instantanément les moments les plus spectaculaires des matchs. Durant certains matchs, la liaison montante était en effet supérieure à la liaison descendante, ce qui montre que nos clients ont préféré mettre en ligne des photos et des vidéos sur les réseaux sociaux, jouer à des jeux en ligne et partager du contenu sur des messageries instantanées que de regarder des vidéos ou surfer sur internet. »

 

Selon les prévisions d’Ericsson, le trafic de données durant la coupe du monde 2022 sera porté par les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

Pour Arun Bansal, Senior Vice-Président, Head of Europe and Latin America, Ericsson, « La 5G donnera aux opérateurs des opportunités pour créer de nouveaux services, en permettant aux abonnés non seulement de regarder les matchs, mais aussi de les voir à travers les yeux des participants. D’ici à 2020, les matchs feront ressentir aux supporters des émotions encore plus vives grâce au développement de la 5G, qui fournira des taux de transfert de données ultra rapides et une faible latence. Le trafic sera également stimulé grâce à la diffusion massive des wearables, de la réalité virtuelle et de la rétroaction tactile. Nous sommes persuadés que d’ici 2020, les réseaux 5G et l’évolution des wearables permettront la personnalisation des services. Les supporters pourront suivre les conditions physiques et les statistiques des succès et échecs de leurs athlètes favoris en temps réel via des wearables, et même regarder le match à travers les yeux des joueurs. »

 

Ericsson AIR 6468 est la première New Radio (NR) de l’industrie conçue pour la compatibilité avec le standard 5G New Radio tout en supportant le LTE. Elle inclut 64 antennes de transmission et 64 antennes de réception, ce qui lui permet de supporter nos plug-ins 5G à la fois pour le massive MIMO et pour le Multi-User MIMO.

La présentation à la presse s’est terminé par une démonstration des possibilités du réseau test 5G avec le jeu de sport Assetto Corsa : les fans d’e-sports ont organisé un tournoi dans deux aires de jeu connectées via Ericsson 5G Testbed sur la fréquence 28 GHz. La latence minimale entre les deux dispositifs était de 4 millisecondes, ce qui est cinq fois moins que sur les réseaux LTE.

MTS et Ericsson ont effectué des tests de technologies 5G dans le cadre de leur partenariat stratégique,et de l’accord signé en décembre 2015 portant sur la coopération pour le développement et la mise en place de la 5G en Russie.

 

 

À propos de Diane Delesalle


Mots-clefs : , ,