La très faible latence de la 5G améliore la production de composants de moteurs à réaction

Par Diane Delesalle, le mercredi 16 mai 2018, classé dans 5G

 

  • Des applications industrielles de la 5G étudiées et développées conjointement par Ericsson et le Fraunhofer Institute for Production Technology – testent les premiers cas d’utilisation de 5G pour fabriquer des composants de réacteurs pour MTU Aero Engines.

  • Une latence proche de 1 milliseconde obtenue avec le banc d’essai Ericsson 5G – la très faible latence et la bande passante très élevée des réseaux 5G permettent de contrôler les machines de fabrication en temps réel, réduisant les coûts et améliorant la qualité.

  • Une nouvelle étude de cas d’Ericsson évalue la création de valeur de la 5G dans l’industrie manufacturière.

 

Ericsson et le Fraunhofer Institute for Production Technology se sont associés pour étudier et développer des applications industrielles de la 5G.
Le premier cas d’utilisation pour la production de composants de réacteurs pour MTU Aero Engines est en cours d’évaluation et est présenté cette semaine (23-27 avril) à la foire de Hanovre en Allemagne.

 

Les composants concernés, appelés disques aubagés monoblocs (blisk), sont des composants de haute technologie où le disque et les aubes sont produits d’une seule pièce et servent à comprimer l’air à l’intérieur des réacteurs. Ils sont fraisés à partir de pièces métalliques solides et ont des exigences extrêmement élevées en termes de précision et d’intégrité de surface.

Thomas Dautl, Director of Manufacturing Technology, de MTU Aero Engines, déclare :

« Un disque aubagé monoblock est un composant de grande valeur. Le processus de broyage prend de 15 à 20 heures et le délai total est d’environ 3 à 4 mois, processus de revêtement et contrôles de qualité compris. La nouvelle technologie de production 5G aidera à rendre nos opérations plus efficaces. »

L’application de la 5G à l’industrie manufacturière présente de nombreux avantages importants en termes de coûts, de qualité et de flexibilité. La très faible latence et la bande passante très élevée permettent de contrôler les machines en temps réel, ce qui réduit les coûts de fabrication et améliore la qualité des produits.

Selon le dernier rapport d’Ericsson Consumer et Industry Lab Business Value, le blisk case 5G permet à lui seul d’économiser environ 27 millions d’euros pour une seule usine et jusqu’à 360 millions d’euros à l’échelle mondiale. Du point de vue du développement durable, les émissions de CO2 provenant de la production de blisk et de leur utilisation dans les réacteurs peuvent être réduites d’environ 16 millions de tonnes par an à l’échelle mondiale.

De plus, le fait que la technologie 5G soit une technologie sans fil permet également d’équiper les machines de capteurs là où les connexions fixes ne peuvent pas être installées. Les lignes de production peuvent facilement être adaptées aux nouvelles exigences, en une fraction de seconde.

Le pilote Blisk montre les capacités techniques de la 5G telles qu’une très faible latence de près de 1 milliseconde, ce qui est vital pour les applications pour lesquelles le temps de fabrication est crucial. Le système d’essai 5G d’Ericsson fonctionnant sur 3,5 GHz est connecté à un capteur d’accélération. Il est monté directement sur la lame de la machine de production. Le spectre des vibrations est transmis en temps réel au système d’évaluation via la 5G. La très faible latence aide à mettre la vibration et la position de l’outil en corrélation et permet d’ajuster rapidement le processus de production.

Thomas Bergs, directeur général du Fraunhofer Institute for Production Technology, déclare :

« Beaucoup de nos partenaires prévoient d’implanter la 5G sur leurs sites de production et voient un grand potentiel dans la mise en place de cette technologie. Cela aidera les entreprises à devenir plus compétitives et rentables. »

Arun Bansal, Senior Vice President and Head of Market Area Europe and Latin America at Ericsson, chez Ericsson, déclare :

« Nous menons des programmes industriels 5G en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Il y a une forte demande des industries en matière de technologie 5G et ensemble, nous pouvons stimuler la productivité et créer de nouvelles opportunités commerciales. Le projet Blisk est un parfait exemple de ce qui sera, à l’avenir, possible dans le contexte industriel avec la 5G. La très-faible latence de la 5G rend ce cas d’utilisation industrielle réalisable. »

Le cas d’utilisation Blisk 5G est la première étude de cas tangible publiée par Ericsson, où l’entreprise évalue au plus près la valeur commerciale de la production rendue possible par la 5G.

Vous pouvez regarder cette vidéo témoignage pour en savoir plus sur le cas d’utilisation et la valeur commerciale pour la production de disques aubagés monoblocs et sur d’autres applications industrielles sur la page web 5G pour l’industrie manufacturière.
Plus d’information dans le rapport Consumer and Industry Lab Business Value et sur la page web du cas d’essai.

À propos de Diane Delesalle


Mots-clefs : ,