Les 10 grandes tendances de consommation 2018 : la technologie se rapproche de l’humain

Se projetant dans le futur avec pour point de vue celui des utilisateurs de première heure dits « early adopter », l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson publie la septième édition de son rapport annuel sur les 10 plus grandes tendances de consommation pour l’année 2018 et au-delà.

Ce rapport souligne un changement de paradigme, montrant que les consommateurs attendent de la technologie numérique qu’elle fonctionne de plus en plus comme un humain. Langage corporel, expression du visage et intonation s’ajouteront à la voix et au toucher pour contrôler les interactions des utilisateurs avec les objets technologiques, facilitant leur adaptation dans un contexte où la technologie évolue à un rythme de plus en plus effréné.

Voici les 10 plus grandes tendances pour 2018 et au-delà :

  1. Le corps comme interface utilisateur : plus de la moitié des utilisateurs actuels d’assistants vocaux intelligents sont persuadés que le langage corporel, l’expression du visage, l’intonation et le toucher seront utilisés pour interagir avec les objets technologiques comme s’ils étaient eux-mêmes des humains. Ils sont environ 2 sur 3 à penser que cela va se produire dans les trois années à venir.
  2. L’écoute augmentée : 63 % des consommateurs aimeraient des écouteurs capables de traduire les différentes langues en temps réel. 52 % d’entre eux voudraient pouvoir bloquer les ronflements de leurs proches.
  3. D’éternels néophytes : 30 % des personnes interrogées disent qu’à cause des nouvelles technologies elles ont du mal à maintenir leurs compétences à niveau. Toutefois, ces nouvelles technologies font également de nous instantanément des experts. 46 % estiment qu’Internet leur permet d’acquérir, et d’oublier, des compétences plus rapidement que jamais.
  4. La diffusion sur les médias sociaux : les médias sociaux sont envahis par les diffuseurs traditionnels. Toutefois, la moitié des consommateurs estiment que l’intelligence artificielle pourrait être utile pour vérifier les faits postés sur les réseaux sociaux.
  5. La publicité intelligente : la publicité pourrait, à ses dépens, devenir trop intelligente. Plus de la moitié des utilisateurs de la réalité augmentée/virtuelle pensent que la publicité va devenir tellement réaliste qu’elle va, au final, remplacer les produits eux-mêmes.
  6. Des échanges troublants : 50 % se disent effrayés à l’idée de ne pas être capables de faire la différence entre l’humain et la machine. 40 % frissonnent également à la pensée d’un smartphone qui réagirait à leur humeur.
  7. Une société de loisirs : 32 % des étudiants et des actifs pensent ne pas avoir besoin de travailler pour donner du sens à leur vie. 40 % aimeraient qu’un robot travaille et gagne de l’argent à leur place pour avoir plus de temps pour les loisirs.
  8. La photo immersive : imaginez pouvoir entrer et marcher dans une photo pour revivre un souvenir. 3 personnes sur 4 pensent que, d’ici à peine 5 ans, elles utiliseront la réalité virtuelle pour se promener dans les photos de leur smartphone.
  9. Des voies aériennes : si les rues de nos villes sont encombrées par le trafic automobile, le ciel, lui, reste parfaitement dégagé. 39 % des personnes interrogées pensent que leur ville aurait besoin d’un réseau routier pour drones et véhicules volants. Toutefois, ils sont presque aussi nombreux à avoir peur de recevoir un drone sur la tête.
  10. Des batteries longue durée : le monde connecté a besoin d’une alimentation électrique mobile. Plus de 80 % des utilisateurs interrogés pensent que, d’ici 5 ans seulement, nous disposerons de batteries longue durée, mettant ainsi un terme aux problèmes de recharge.

 

Michael Björn, directeur de la Recherche à l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson, a déclaré : « Nous entrons dans une ère où les équipements n’auront plus de touches ni de boutons et où ils n’auront plus besoin d’être commandés numériquement via un smartphone. Cette évolution semble nécessaire, évitant ainsi à l’utilisateur d’avoir à apprendre à se servir de l’interface de chaque nouvel équipement connecté à l’Internet des objets. »

« Aujourd’hui, il nous faut connaître toutes les subtilités d’utilisation des équipements que nous possédons. Mais, à l’avenir, ce sont les équipements qui nous connaîtront. Pour que cela devienne réalité, les objets devront être capables de relayer des données d’interaction humaine complexes vers des outils de traitement basés dans le cloud et de réagir intuitivement en quelques millisecondes, faisant ainsi peser des exigences encore plus lourdes sur la connectivité de nouvelle génération. », a t-il ajouté.

Les opinions émises dans ce rapport sur les 10 plus grandes tendances de consommation pour 2018 reposent sur des travaux de recherche réalisés par l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson depuis plus de 22 ans, ainsi que sur des données issues d’une enquête en ligne menée en octobre 2017 auprès d’internautes avancés dans 10 grandes villes du monde. Bien que l’étude ne représente que 30 millions de citoyens, leur profil d’utilisateurs avancés est important car il offre un éclairage intéressant sur les tendances à venir.

 

Pour en savoir plus :
– Téléchargez le rapport complet
– Ecoutez le podcast des auteurs du rapport

À propos de Nathalie Sassier


Nathalie Sassier est Consultante Médias, Digital Marketing & Communication en charge de la stratégie Social Media pour Ericsson France entre avril 2014 et janvier 2018

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Pas de commentaire »

No comments yet.



Leave a comment