Les enjeux de sécurité publique au cœur du salon Milipol

Se rendre à Milipol, c’est comme plonger dans un univers parallèle, celui de la sécurité à l’ère des nouvelles technologies. On y croise des professionnels de la sécurité venus de tous pays, prêts à découvrir le dernier drone ou la dernière application qui va leur permettre d’assurer une meilleure sécurité des lieux publics ou des personnes.

La cybersécurité ou encore la protection contre les risques majeurs sont au cœur des préoccupations. Alors drones, derniers véhicules du RAID ou de la Police nationale, tenues de camouflage, applications numériques (y compris pour la vision de nuit) sont à l’honneur sur les nombreux stands de ce salon qui rassemble plus de 900 exposants à Villepinte. Parmi les exposants, le Ministère de l’intérieur n’est pas en reste avec un stand d’une taille impressionnante.

Rendre plus sûr notre quotidien est devenu un enjeu de taille, d’autant que les risques ne semblent pas en voie de diminution, bien au contraire. Le développement des objets connectés nécessite une sécurisation des données mais aussi des devices, certains étant devenus de véritables compagnons dans la gestion des soins ou du suivi santé.

« Il faudra nous donner les moyens d’assurer la fiabilité des 50 milliards d’objets connectés que comptera notre planète d’ici à 2020. Les professionnels français de la sécurité devront relever ce défi. » a déclaré le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb en inaugurant le salon.

La filière sécurité publique et industrielle, regroupant plus de 2 000 entreprises, a commencé à se saisir de ces enjeux.

Fort de 17 ans d’expertise dans le domaine des communications critiques, Ericsson (stand C139) présente sur ce salon mondial des démonstrations inédites comme le Push-to-Talk et ses solutions pour renforcer la sécurité des villes. Accompagner la modernisation et la sécurisation des communications, tirer parti des avantages du LTE et prochainement de la 5G, voilà ce qu’Ericsson peut apporter pour permettre une meilleure efficacité sur le terrain.

 

La perspective des Jeux Olympiques à Paris en 2024 ne peut que renforcer la nécessité de prendre l’enjeu de la sécurité à bras le corps !

A découvrir dans la vidéo ci-dessous : le fonctionnement et les enjeux des solutions de communications critiques d’Ericsson :

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Pas de commentaire »

No comments yet.



Leave a comment