Ericsson publie ses résultats pour le 1er trimestre 2017

Par Corinne Muller, le mardi 25 avril 2017, classé dans Stratégie   |   Comments (0)

Commentaires de Börje Ekholm, Président et CEO d’Ericsson

Notre performance au premier trimestre n’est toujours pas satisfaisante. Le segment Réseaux a enregistré un résultat solide malgré des ventes plus faibles, alors que les pertes dans les segments d’activités IT & Cloud et Media ont augmenté de manière significative. Au cours du trimestre, une stratégie plus ciblée et une nouvelle équipe de direction ont été annoncées. La priorité immédiate est d’améliorer la rentabilité tout en prenant des mesures pour renforcer notre leadership technologique et notre position sur le marché.

Les ventes ont baissé de -11%. Le résultat d’exploitation était de -12,3 milliards de SEK (couronnes suédoises) après provisions, dépréciations et charges de restructuration pour un montant de -13,4 milliards de SEK. En excluant ces éléments, le résultat opérationnel s’élève à 1,1 milliard de SEK.

Malgré une baisse des ventes, l’activité Réseaux a enregistré un solide résultat. Les ventes ont diminué par rapport au premier trimestre 2016, en raison de la baisse d’investissement enregistrée sur certains marchés, de la baisse des revenus des licences de propriété intellectuelle et du renouvellement avec une portée réduite d’un contrat de services managés en Amérique du Nord. Après ajustements(1), la marge opérationnelle du segment Réseaux s’est améliorée de manière séquentielle et a été soutenue par un meilleur mix d’activités et un portefeuille plus compétitif. La nouvelle plate-forme Ericsson Radio System a contribué à l’amélioration de la rentabilité et à la stabilisation de nos parts de marché, après plusieurs années de déclin.

Les préoccupations perdurent sur les activités IT & Cloud, avec un accroissement significatif des pertes. IT & Cloud reste un domaine stratégique pour Ericsson du fait de la transformation digitale que doivent opérer nos clients et de leurs investissements à venir dans une architecture réseau basée sur le SDN (Software Defined Network). Cependant, notre performance dans ce domaine n’est pas acceptable et la nouvelle équipe de direction lance des actions pour transformer cette activité. Ces actions comprennent l’accélération de l’introduction des nouveaux produits, la rationalisation de l’organisation des services et une refocalisation.

Nous continuerons à vendre des solutions complètes dans le cœur de réseau, l’OSS et le BSS, incluant le matériel, les logiciels et les services. Cependant, nous recherchons des alternatives pour nos activités hardware d’infrastructure Cloud IT pour être en mesure d’offrir des solutions concurrentielles à nos clients. Des améliorations tangibles de la rentabilité sont attendues en 2018.

L’accélération de nos pertes dans l’activité Média est due à une baisse plus rapide que prévue des ventes de produits existants, non compensée par le développement du nouveau portefeuille. Tout en continuant à développer nos solutions médias, nous explorons les opportunités stratégiques pour permettre à cette activité de réussir dans un paysage médiatique en pleine évolution.

Dans les ajustements totaux(1) de -13.4 milliards de SEK, les dépréciations ont représenté -3,3 milliards de SEK et les frais de restructuration -1,7 milliard de SEK. Déclenchés par des développements négatifs à la fin du trimestre liés à certains contrats clients, les provisions et les ajustements de -8,4 milliards de SEK étaient constituées de 5,8 milliards de SEK qui devraient avoir un impact négatif sur les flux de trésorerie sur plusieurs années.

Les provisions et les ajustements de -8,4 milliards de SEK se composent des éléments suivants : les règlements clients et la réévaluation des réductions consenties à des clients, en raison de la baisse attendue des volumes et une réduction des ventes nettes de l’ordre de -1,4 milliard de SEK. Les frais d’exploitation ont connu un impact de l’ordre de -1,5 milliard de SEK du fait de la réévaluation de la valeur des créances commerciales. Le montant de -5,5 milliards de SEK restant correspond à une provision pour des coûts projets supplémentaires, principalement liés à certains projets de transformation dans le domaine IT & Cloud, qui, en raison des récents développements négatifs, ne devraient pas être couverts par les revenus projets à venir.
Compte tenu de l’environnement actuel du marché et de la position de l’entreprise, nous adoptons une approche plus prudente dans l’évaluation de notre exposition à des risques. Nous avons ainsi identifié certains grands projets de transformation complexes qui comportent des challenges en termes de rentabilité et des risques inhérents plus élevés, que nous nous efforçons d’atténuer.

Le 28 mars 2017, nous avons présenté une stratégie commerciale plus ciblée et une nouvelle équipe de direction. La nouvelle stratégie vise à renforcer notre leadership technologique et nos positions sur le marché, à améliorer la rentabilité du groupe tout en contribuant à la réussite de nos clients.
La stratégie s’appuie sur la réaffectation des ressources et des investissements dans les domaines principaux du portefeuille, en tirant parti pleinement du potentiel de la 5G, de l’IoT et du cloud. Nous allons également recentrer les activités Services Managés et Déploiement Réseaux pour améliorer la rentabilité. En nous occupant des opérations à faible performance dans le domaine des Services Managés et en optimisant l’offre au sein de l’activité Déploiement Réseaux, les ventes annuelles devraient connaitre un impact négatif de l’ordre de 10 milliards de SEK d’ici 2019.

Nous ne sommes pas satisfaits de la structure de coût de l’entreprise et le programme de réduction des coûts et de renforcement de l’efficacité ne donne pas suffisamment de résultats. Sur la base de la rentabilité actuelle, nous allons intensifier nos efforts pour réduire les coûts en mettant l’accent sur les changements structurels afin de générer des gains d’efficacité durables et d’accroître la compétitivité de nos coûts. Notre objectif est de dépasser les ambitions précédentes. Cependant, nous devons augmenter nos investissements dans certains domaines clés pour développer notre portefeuille de produits, ce qui peut engendrer une augmentation temporaire des coûts.

La stratégie commerciale plus ciblée devrait conduire à une amélioration significative de la rentabilité dès 2018. Au-delà de 2018, nous pensons pouvoir au moins doubler la marge opérationnelle comparée à celle atteinte en 2016.

Perspectives

  • Les tendances de l’industrie et le mix d’activités dans le haut débit mobile de 2016 devraient prévaloir en 2017.
  • Le marché des équipements RAN devrait connaitre en 2017 une baisse de -2% à -6% estimée en dollars US.
  • Comme communiqué précédemment, le contrat de services managés renouvelé avec une portée réduite en Amérique du Nord aura une incidence négative sur les ventes au deuxième trimestre et au troisième trimestre 2017.
  • L’adressage d’opérations à faible performance dans les services managés et l’optimisation de l’offre au sein de l’activité Déploiement Réseaux devraient réduire les ventes annuelles de l’ordre de 10 milliards de SEK d’ici 2019.
  • Le portefeuille actuel de contrats de licences de propriété intellectuelle représente environ 7 milliards de SEK sur une base annuelle.
  • Les charges de restructuration devraient atteindre 6-8 milliards de SEK en 2017.

 

Notes :
1. La restructuration, la dépréciation des actifs ainsi que les provisions et les ajustements liés à certains projets clients ont eu un impact négatif important sur le résultat enregistré au premier trimestre 2017.

Les chiffres à l’exclusion de ces éléments sont mentionnés dans le texte comme « ajustés » voir page 3 pour le rapprochement

Pour consulter le rapport complet en pdf (en anglais)

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Pas de commentaire »

No comments yet.



Leave a comment