Démonstration de débits au-delà de 10 Gbit/s avec Orange pour préparer le futur réseau mobile 5G

Par Viktor Arvidsson, le mardi 24 janvier 2017, classé dans 5G,Haut Débit,Réseaux mobiles,Société en réseau   |   Comments (0)

Pour la première fois en France, des équipements de test ont permis de réaliser une communication sans fil avec des débits supérieurs à 10 Gbit/s, grâce à des briques de la future technologie 5G. Ces tests s’inscrivent dans le cadre du partenariat 5G annoncé par Ericsson et Orange en octobre 2016.

Visuel 5G Orange EricssonBDCes débits ont été mesurés avec des équipements Ericsson, en laboratoire, sur le site d’Orange Gardens à Châtillon. Ces équipements sont des prototypes de station de base et de téléphones mobiles 5G pesant encore plusieurs dizaines de kilos. Des prototypes plus miniaturisés apparaitront dans les prochains mois.

 

Plusieurs aspects de la technologie 5G permettent d’atteindre des débits aussi importants :

  • les ondes centimétriques
  • de nouvelles générations d’antennes utilisant le « massive MIMO »
  • une technique de focalisation radio avancée spécifique à la 5G (« beam tracking»)

Les ondes centimétriques ont des fréquences environ 10 fois plus élevées que les ondes utilisées actuellement. Elles permettent de bénéficier de larges bandes de fréquence, favorisant les très hauts débits. En contrepartie, ces ondes se propagent moins loin et sont plus sensibles aux obstacles.

Le «massive MIMO » (pour Multiple Input Multiple Output) combine un grand nombre d’antennes afin d’apporter des débits plus importants. Cette technologie permettra à terme d’accueillir un plus grand nombre d’utilisateurs et d’augmenter la couverture mobile.

La focalisation radio (« beam tracking ») permet de faire converger la puissance des ondes radios vers la position du mobile, améliorant l’efficience du système 5G.

« L’augmentation significative des débits, y compris en mobilité, est une des promesses de la 5G. Ces débits toujours plus importants seront nécessaires avec les nouveaux usages tels que la réalité virtuelle, la réalité augmentée, ou les besoins du monde professionnel. Grâce à notre partenariat 5G avec Ericsson, nous préparons le futur du réseau », déclare Alain Maloberti, Senior Vice President Orange Labs Networks.

« Afin d’accompagner Orange dans la préparation de son futur réseau, nous démontrons pour la première fois en France les possibilités offertes par la 5G, ouvrant la voie à de nouveaux usages pour la société en réseau. Certaines des nouveautés de la 5G sont déjà disponibles sous forme de plug-ins logiciels sur le LTE pour améliorer l’expérience haut-débit mobile, l’internet fixe sans fil et l’internet des objets » déclare Franck Bouétard, président directeur général d’Ericsson France.

Les premiers déploiements de la 5G débuteront à partir de 2020 en Europe. Selon le rapport sur la mobilité d’Ericsson, il y aura un demi-milliard d’abonnements à la 5G à l’horizon 2022 au niveau mondial.
Orange poursuit le déploiement de son réseau 4G qui offre la couverture la plus élevée avec 88% de la population(1). Orange a également introduit la technologie 4G+ dans son réseau pour proposer des débits maximum théoriques descendants jusqu’à 300 Mbit/s dans certaines villes(2).

 

Retrouvez des images de la démonstration dans la vidéo ci-dessous :

 
5G Démonstration de débits – Orange et Ericsson

(1) valeur calculée au 31 décembre 2016. Cartes disponibles à partir du 26/01/2017 sur reseaux.orange.fr
(2) 4G+ accessible dans les villes signalées sur reseaux.orange.fr

À propos de Viktor Arvidsson


Viktor Arvidsson est Directeur de la Stratégie et des Affaires Réglementaires d’Ericsson France et du compte global France Telecom, depuis décembre 2009. A ce titre, son rôle est d’assurer une croissance continue des résultats d’Ericsson France dans le cadre des objectifs stratégiques de l’entreprise ainsi que l’adéquation des offres aux besoins moyen et long terme de ses clients. Il a également sous sa responsabilité les Affaires Réglementaires qui englobent les relations avec les autorités de régulation et les administrations de tutelle. Agé de 40 ans, titulaire du MBA de l’INSEAD et de Télécom Paris, Viktor Arvidsson a rejoint en 2000 Ericsson France comme responsable de l’ingénierie radio avant d’évoluer en tant que Directeur Marketing, puis Directeur de la Stratégie et du Business Development au sein du compte global France Telecom. Il a auparavant débuté sa carrière comme ingénieur radio, puis chef de projet technique, chez Bouygues Telecom en 1996.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Pas de commentaire »

No comments yet.



Leave a comment