Intelligence artificielle et réalité virtuelle : les 10 grandes tendances de consommation pour 2017

Se projetant dans l’avenir, le ConsumerLab Ericsson publie la sixième édition de son rapport annuel sur les tendances de consommation « Les 10 plus grandes tendances de consommation pour 2017 et au-delà. »

bandeau-hottrends

L’intelligence artificielle est une thématique très en vogue cette année et qui, aux yeux des consommateurs, va jouer un rôle de plus en plus prépondérant, que ce soit au sein de la société ou dans le cadre professionnel. Les internautes expérimentés sont en effet 35 % à souhaiter disposer d’un conseiller robotisé au travail et ils sont un sur quatre à vouloir un robot en guise de manager.

hottrendsericsson

 

Les 10 plus grandes tendances sont :

  1. L’omniprésence de l’intelligence artificielle : Les internautes expérimentés sont 35 % à souhaiter disposer d’un conseiller robotisé au travail et ils sont un sur quatre à vouloir un robot en guise de manager. Parallèlement, près de la moitié sont inquiets à l’idée que ces robots dotés d’une intelligence artificielle privent de nombreuses personnes de leur emploi.
  2. La dynamique de l’Internet des objets : les consommateurs font un usage de plus en plus grand des applications automatisées, encourageant l’adoption de l’Internet des objets. Deux personnes sur cinq pensent que les smartphones seront capables d’apprendre leurs habitudes et de réaliser automatiquement un certain nombre d’activités à leur place.
  3. Les piétons en faveur de la voiture autonome : les conducteurs pourraient être amenés à disparaître. En effet, un piéton sur quatre pense qu’il serait plus en sécurité, lorsqu’il traverse la rue, si toutes les voitures roulaient de manière autonome et ils sont 65 % à préférer posséder un véhicule de ce type.
  4. La réalité fusionnée : parmi les usagers de la réalité virtuelle, près de quatre sur cinq estiment que, d’ici trois ans, réalité virtuelle et réalité physique ne feront plus qu’une. La moitié des personnes interrogées se disent d’ores et déjà intéressées par des gants ou des chaussures capables de les faire interagir avec des objets virtuels.
  5. La perturbation au niveau corporel : avec l’arrivée des voitures autonomes, trois personnes sur dix entrevoient déjà la nécessité de prendre des pilules contre le mal des transports et elles sont un tiers à penser qu’elles auront besoin de pilules contre les maux que pourrait provoquer la réalité augmentée ou virtuelle.
  6. Le paradoxe de la sécurité : plus de la moitié des consommateurs interrogés affirment utiliser des fonctionnalités d’alarme, de suivi ou encore de notification sur leur smartphone. Parmi ceux qui estiment que leur smartphone leur procure un sentiment de sécurité plus grand, trois sur cinq avouent toutefois prendre davantage de risques car ils s’en remettent à leur téléphone.
  7. Les silos sociaux : aujourd’hui, les gens n’hésitent pas à transformer leurs réseaux sociaux en silos. Un tiers des personnes sondées expliquent que ces réseaux sont leur principale source d’actualités et plus d’un quart accordent davantage de valeur aux opinions de leurs contacts qu’à celles des politiciens.
  8. La réalité augmentée personnelle : plus de la moitié des gens interrogés souhaiteraient utiliser des lunettes à réalité augmentée pour s’éclairer dans l’obscurité et pouvoir ainsi identifier les dangers. Plus d’un tiers voudraient également pouvoir éclipser les éléments perturbateurs se trouvant autour d’eux.
  9. Des avis divisés concernant la vie privée : deux internautes expérimentés sur cinq souhaitent n’utiliser que des services cryptés. Les avis sont toutefois partagés. Près de la moitié souhaitent un niveau de confidentialité raisonnable pour l’ensemble des services, tandis qu’une personne sur trois estime qu’il n’y a plus de vie privée.
  10. Vers un monopole des géants de la technologie : plus de deux internautes expérimentés sur cinq souhaiteraient se procurer tous leurs produits auprès des cinq plus grosses sociétés de technologies de l’information. Parmi eux, trois sur quatre pensent que cela sera le cas d’ici seulement cinq ans.

Concernant l’essor de la réalité virtuelle, Michael Björn, directeur de la recherche à l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson, a déclaré : « Plus que de temps réel, je pense que l’on devrait parler de temps de la réalité. En fait, ce que nous appelons réalité est quelque chose qui devient de plus en plus personnel et subjectif. Non seulement les consommateurs s’entourent sur les réseaux sociaux de gens qui partagent les mêmes opinions qu’eux, mais commencent également à personnaliser leur expérience du monde grâce aux technologies de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle. »

« Les consommateurs veulent également d’un futur entièrement mobile, ce qui signifie que la demande pour une connectivité haut débit, instantanée et économe en batterie est amenée à connaître un essor rapide. Dans ce contexte, le temps de la réalité est clairement celui des réseaux 5G ».

 

 

Télécharger le rapport complet

 

Les opinions émises dans ce rapport reposent sur des travaux de recherche réalisés par l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson depuis plus de 20 ans, ainsi que sur des données issues d’une enquête en ligne menée en octobre 2016 auprès d’internautes avancés dans 14 grandes villes du monde. Bien que l’étude ne représente que 27 millions de citoyens, leur profil de « premiers adoptants » est important car il offre un éclairage intéressant sur les futures tendances.

À propos de Nathalie Sassier


Nathalie Sassier est Consultante Médias, Digital Marketing & Communication en charge de la stratégie Social Media pour Ericsson France depuis avril 2014.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Pas de commentaire »

No comments yet.



Leave a comment