Ericsson mène le projet européen de normalisation de la 5G

Par Corinne Muller, le mercredi 15 juillet 2015, classé dans 5G

Ericsson continue de mener le développement de la 5G en tant que coordinateur du nouveau projet européen METIS-II consistant à développer le design du réseau d’accès radio 5G et à proposer une feuille de route pour la normalisation de la 5G.

5G - 150715

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le plan stratégique, METIS-II constitue le cadre de collaboration sur la 5G au sein du programme de partenariat public-privé 5G-PPP. L’idée est d’arrêter une évaluation commune du réseau d’accès 5G et de définir les fréquences à utiliser afin de préparer des actions concertées à l’égard des organismes de réglementation et de normalisation. Ce projet repose sur un consortium international réunissant pas moins de 23 partenaires issus des régions du monde les plus fortement engagées dans la R&D sur la 5G (Chine, UE, Japon, Corée du Sud et Etats-Unis) et implique la plupart des grands acteurs internationaux (équipementiers, opérateurs et chercheurs).

METIS-II permettra d’établir un consensus, à l’échelle mondiale, au niveau des besoins du secteur de la téléphonie mobile, ainsi que des secteurs verticaux, et d’en communiquer les résultats aux organes, forums et groupes de normalisation de toutes les régions. Cofinancé dans le cadre du programme de la Commission européenne Horizon 2020, le projet bénéficie d’un budget de 8 millions d’euros.

En tant que coordinateur du projet METIS-II et aux côtés du consortium mondial, Ericsson intégrera les technologies dans un design d’accès radio et fournira une plateforme pour des actions concertées en direction des organismes de réglementation et de normalisation. Le projet METIS-II capitalisera sur le succès de METIS, premier projet 5G intégré qu’Ericsson avait également mené et coordonné.

 

Ericsson assurera également la coordination technique du projet mmMAGIC (Millimetre-Wave Based Mobile Radio Access Network for Fifth-Generation Integrated Communications). Ce projet s’attachera à développer et concevoir de nouveaux concepts en matière d’accès radio mobile pour le déploiement dans la gamme de fréquences 6 à 100 GHz.

 

Ces deux projets joueront un rôle important dans la préparation du consensus de pré-normalisation au sein de l’industrie mobile. Ils offriront aux différents consortiums l’occasion d’échanger entre eux et d’évaluer les diverses idées de recherche avant de les soumettre au 3GPP, association chargée de la normalisation des technologies mobiles de troisième génération.

Faire de la 5G une norme internationale est un facteur essentiel pour la transformation numérique des industries, l’Internet des objets et le déploiement du haut débit partout. La normalisation est nécessaire pour pouvoir connecter les personnes partout dans le monde. Elle a permis aux réseaux du monde entier de parfaitement fonctionner ensemble et d’offrir aux utilisateurs une expérience identique, sur plusieurs générations de réseaux mobiles.

Sa présence dans le monde, son rôle de premier plan dans la R&D et les relations solides établies avec les acteurs du marché placent Ericsson dans une position idéale pour contribuer à la recherche sur la 5G, en Europe et au-delà.

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

Mots-clefs : , , , , , , , ,