Lancement de la pico-cellule RBS 6402 : plus de performance pour les petits sites

Par Corinne Muller, le jeudi 11 septembre 2014, classé dans 4G LTE,Réseaux mobiles

Première pico-cellule pour usage en intérieur capable de doubler la capacité en offrant des débits LTE de 300 Mbits/s avec agrégation de porteuses, le tout dans un encombrement de la taille d’une tablette.

Opérationnelle dans le réseau en 10 minutes,  grâce à une installation plug-and-play innovante exploitant la fonction SON (configuration et intégration au réseau automatique et autonome) et l’infrastructure Ethernet existante.

Les bâtiments et sites de petite taille ont les mêmes besoins en capacité et couverture haut débit mobile que les lieux de plus grande dimension. La différence, c’est que ces petites installations doivent satisfaire les besoins à moindres frais, qu’il s’agisse de dépenses (capex) ou de coûts d’exploitation (opex). Fournisseur de centaines de milliers de petites cellules et points d’accès Wifi hautes performances aux plus grands opérateurs du monde, Ericsson lance aujourd’hui la RBS 6402, première pico cellule intérieure capable d’offrir des débits LTE de 300 Mbits/s avec agrégation de porteuses et de répondre aux exigences de performances et aux impératifs économiques des petits sites, le tout avec une plateforme évolutive de la taille d’une tablette.

Patrick Weibel, responsable Réseaux de données mobiles chez Swisscom, explique : « Dans le cadre des efforts que nous déployons pour satisfaire la demande croissante d’accès aux données mobiles au sein des bâtiments, sous l’impulsion de la mobilité et du M2M, notre priorité s’oriente vers les offres à moindre coût destinées aux petits bâtiments. La petite cellule tout en un RBS 6402 d’Ericsson nous permet de réduire nos coûts sans compromettre la performance et de rester ainsi compétitifs. »

Dans l’espace de travail mobile d’aujourd’hui, la multiplication par 10 du trafic de données mobiles d’ici 2019, l’adoption de plus en plus grande par les entreprises de modèles du type NaaS (réseau en tant que service) et les nouvelles applications entre appareils (D2D) et entre machines (M2M) représentent pour les opérateurs mobiles non seulement des opportunités mais aussi des enjeux. Pour satisfaire les besoins de leurs clients – aussi bien les particuliers que les entreprises -, croître dans le domaine du « mobile enterprise » et s’élargir à de nouveaux secteurs, les opérateurs mobiles doivent être capables d’offrir une couverture applicative ultra-performante aussi bien au plus profond des bâtiments – quelle que soit leur taille – que dans la rue.

Daryl Schoolar, analyste Infrastructures sans fil chez Ovum, témoigne : « Dans le secteur indoor, notamment celui qui touche aux entreprises, les choses commencent sérieusement à bouger concernant les petites cellules. C’est dans ce secteur qu’Ovum constate le plus haut niveau d’activité en termes de déploiement de solutions à petites cellules. Malheureusement, la plupart de ces solutions, par manque d’intégration ou de coordination avec le reste du réseau, ne font que créer un nouveau cloisonnement pour les opérateurs mobiles. En déployant les petites cellules comme un réseau pour ainsi dire distinct, l’opérateur mobile ne peut pas exploiter pleinement la performance globale du réseau. Pour résoudre ce problème, Ericsson a développé une nouvelle petite cellule capable de fonctionner en parfaite coordination et synchronisation avec la macro cellule. Parallèlement à cela, la RBS 6402 constitue à elle seule un produit extrêmement puissant, offrant une combinaison de fonctionnalités que je ne retrouve actuellement dans aucune autre offre de petite cellule. »

Première pico cellule à pouvoir supporter des débits LTE allant jusqu’à 300 Mbits/s avec agrégation de porteuses, la RBS 6402 permet de doubler la capacité. Offrant souplesse et évolutivité, elle est la seule petite cellule multi-porteuse, multi-standard (LTE, WCDMA et Wi-Fi) et à mode mixte capable de fonctionner dans dix bandes différentes, avec prise en charge simultanée de deux bandes 3GPP (LTE et WCDMA) plus Wifi 802.11ac pour des débits et des capacités encore plus élevés. Elle intègre l’accès radio 3G et LTE au Wifi et utilise la solution d’orientation dynamique du trafic en temps réel développée par Ericsson pour basculer dynamiquement la connexion d’un réseau à l’autre, et ce en toute transparence, garantissant ainsi à l’utilisateur la meilleure expérience possible tout en  optimisant  les ressources du réseau. Elle exploite également la technologie LTE-Advanced et supporte la VoLTE (voix sur LTE). L’activation logicielle à distance des fréquences, des bandes et des fonctionnalités rend inutiles les visites sur site pour réaffecter les fréquences ou élargir le spectre.

Grâce à leur installation plug-and-play, utilisant l’Ethernet existant pour l’alimentation, la connectivité et la mise en service rapide à distance, les cellules s’installent et fonctionnent en 10 minutes seulement. Les fonctionnalités de passerelle et d’agrégation dans le cloud permettent de réduire les besoins en équipements sur site et donc les dépenses  associées, tout en garantissant une gestion homogène du réseau aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Ericsson offre une gamme complète de petites cellules et de points d’accès Wifi haute performance – y compris la nouvelle RBS 6402 – qui permet aux opérateurs mobiles de faire face à tous leurs besoins en capacité et couverture haut débit mobile. Optimisée pour les environnements intérieurs jusqu’à 5 000 mètres carrés, la RBS 6402 renferme quatre radios de 250 milliwatts dans un module de format compact (2,8 litres). Elle s’installe et s’auto-intègre en quelques minutes.

Johan Wibergh, responsable du segment Réseaux chez Ericsson, explique : « Avec notre solution Radio Dot System, nous avons redéfini l’architecture des petites cellules afin de répondre aux besoins d’un large éventail de bâtiments jusqu’alors mal desservis, sachant toutefois qu’il nous fallait encore franchir l’obstacle du rapport coût/performance pour les sites de petites dimensions. Avec la RBS 6402, nous apportons aujourd’hui à ces sites, qui d’après nos estimations représentent quelque 10 millions de bâtiments dans le monde, la solution économique dont ils avaient besoin.»

En coordonnant les petites cellules avec le réseau macro, Ericsson offre une connectivité et une mobilité fiables au travers de réseaux hétérogènes qui s’appuient sur une gestion commune du trafic, indépendamment de la technologie, de la fréquence ou de la situation géographique. Cette approche globale permet une surveillance continue de la performance, quelle que soit la technologie radio utilisée (2G, 3G, LTE ou Wifi) et selon que l’utilisateur se trouve à l’intérieur ou à l’extérieur, coordonnant les décisions en fonction de la charge du réseau ou des règles de priorité. En éliminant le besoin d’envoyer le trafic vers le cœur de réseau lors du passage d’une cellule à une autre, les techniques telles que le transfert intercellulaire « en douceur » réduisent à la fois la latence et les pertes de connexion. La mise en place d’une coordination radio entre la cellule macro et les petites cellules contribue également à réduire jusqu’à 70 % le nombre de petites cellules nécessaires.

Tous les produits à petites cellules d’Ericsson s’accompagnent d’un vaste éventail de services : conception, déploiement, support technique et optimisation. Par ailleurs, grâce à son offre complète, Ericsson Global Services garantit un fonctionnement parfaitement fluide entre les petites cellules ajoutées et les équipements réseau existants.

ericsson-small-cells-rbs-6402

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

Mots-clefs : , , , , ,