Les TIC au secours du système éducatif ?

Par Corinne Muller, le jeudi 5 décembre 2013, classé dans Technology for Good

Il existe un potentiel considérable d’amélioration du système éducatif par l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

A l’heure où les français s’inquiètent du recul de leur pays dans le classement mondial établi par l’OCDE sur l’éducation, les technologies de l’information et de la communication (TIC) présentent-elles des solutions pour améliorer le système éducatif ? Un nouveau rapport vient d’être publié qui crédite cette thèse.

Les résultats de l’étude ont montré que les ateliers pédagogiques et de perfectionnement professionnel mis en place ont joué un rôle essentiel d’accompagnement des enseignants dans l’utilisation des TIC dans le cadre de leurs cours. Aux dires des enseignants, mais également d’après les constatations établies, l’utilisation des TIC a conduit à une amélioration tangible de leurs compétences pédagogiques et de leur confort d’enseignement. Si, au début de l’étude, seuls 21 % des enseignants se considéraient comme des utilisateurs « avancés » des TIC, ils étaient 45 % à s’estimer comme tels au bout d’une année. Parallèlement à cela, une augmentation de 18 % dans l’utilisation des TIC au sein de la classe a été signalée sur la durée du projet.

Les chercheurs ont formulé un ensemble de recommandations dans divers domaines, notamment :
• Infrastructure physique : nécessité de définir des politiques concernant le libre accès au matériel, l’installation de prises électriques dans toutes les classes et la sécurité ;
• Infrastructure TIC : réseaux Wi-Fi, connectivité adéquate, ordinateurs et projecteurs sont définis comme des besoins de base ;
• Développement des connaissances et des compétences pédagogiques des enseignants et formation de base aux TIC : le perfectionnement professionnel des enseignants doit être facilité, entre autres, par des partenariats avec des universités locales ou des organisations non gouvernementales ;
• Ressources d’enseignement et d’apprentissage open source : utilisation notamment de la bibliothèque de ressources en ligne de Connect To Learn et enrichissement des ressources en ligne localement disponibles ;
• Développement des connaissances des élèves en matière de TIC afin d’inciter les enseignants à leur faire faire des recherche en ligne et des travaux sur ordinateur ;
• Mise en place de partenariats public/privé : encourager chaque site à employer des facilitateurs locaux pour apporter un soutien continu aux administrateurs et aux enseignants. Forger des partenariats avec les décideurs locaux et les leaders du secteur des télécommunications pour institutionnaliser l’intégration des TIC à tous les niveaux du système éducatif.

// <![CDATA[

// ]]>

Le professeur Jeffrey Sachs, directeur de l’Institut de la Terre de l’Université de Columbia et conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies, explique : « L’éducation est au cœur du développement économique et constitue un moyen clé de mettre fin à la pauvreté. Dans la conjoncture internationale actuelle, où le succès de chaque nation passe par l’éducation de sa population, By providing this information, you also won’t experience any interruption to your learning and defensive driving course progress if you decide to continue your subscription. les TIC vont occuper une place de plus en plus centrale dans le processus éducatif. Les TIC permettent de combiner, de manière créative, expérience en classe, apprentissage à la maison, rapprochement mondial et connectivité des étudiants et des enseignants au réseau en plein essor de l’enseignement en ligne désormais accessible dans le monde entier. Partout, du primaire au supérieur, l’enseignement s’en trouvera à la fois transfiguré et enrichi. »

Pour en savoir plus sur l »étude :

L’étude de l’impact des TIC sur l’éducation a été conçue, commanditée et gérée par l’équipe Connect To Learn de l’Institut de la Terre de l’Université de Columbia et de l’organisation Millennium Promise.

Ce travail de recherche collaboratif, financé par Ericsson et géré de manière indépendante par une équipe d’experts pluridisciplinaires issus de l’Institut de la Terre et de l’Institut pédagogique de l’Université de Columbia, de l’Université de Nairobi au Kenya et de celle de Kampala en Ouganda, fait ressortir qu’il existe un potentiel considérable d’amélioration du système éducatif du fait de l’utilisation des outils aujourd’hui fournis par les technologies de l’information et de la communication (TIC). Il faut toutefois préciser que cette conclusion n »est valable que lorsque ces outils sont correctement adaptés à l »environnement concerné et que leur utilisation est complétée par une infrastructure adéquate et un perfectionnement professionnel continu des enseignants.

Pendant une année, les chercheurs se sont efforcés, au travers d’un étroit travail de collaboration avec les enseignants de quatre écoles rurales du Kenya et d’Ouganda, de comprendre les effets, les opportunités et les enjeux liés à l’intégration des TIC dans les établissements scolaires et les méthodes d’enseignement.

Les entretiens, ateliers de formation, enquêtes et observations qui ont été menés ont montré des améliorations tangibles de l’enseignement lorsque les outils et ressources TIC utilisés étaient convenablement adaptés à l’infrastructure et au milieu scolaires concernés et lorsque les enseignants recevaient une formation continue leur apprenant comment optimiser ces ressources au sein de leurs classes.

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

Mots-clefs : , , , , , , , , ,