Ericsson dévoile un nouveau convertisseur bus avancé capable de réduire la consommation

Par Valérie Gérôme, le Mardi 17 juillet 2012, classé dans Innovation / R&D,Responsabilité sociétale   |   Comments (1)
Ericsson Unveils New Digital Advanced Bus Converter Lowering Power Consumption - 2012

Le nouveau convertisseur bus possède un firmware très performant réduisant considérablement la consommation

Ericsson vient de dévoiler le premier modèle de sa deuxième génération de produits numériques du type convertisseur de bus avancé (ABC). Basé sur la plate-forme FRIDA II, déjà annoncée cette année, le convertisseur Ericsson BMR456 3E (pour « Meilleures performances, gestion énergétique et valeur ajoutée pour l’utilisateur ») offre des performances sans précédent pour les applications des technologies de l’information et de la communication nécessitant des temps de réponse courts, des tensions de bus intermédiaires finement régulées et une grande efficacité dans tous les modes de fonctionnement afin de réduire la consommation.

Cette nouvelle génération de convertisseurs numériques DC/DC est architecturée autour d’un microcontrôleur 32 bits intégrant le firmware le plus performant à ce jour pour cette famille de produits. Le firmware FRIDA II a été développé par Ericsson dans le but d’assurer les meilleures performances possibles sur toute la plage de fonctionnement, de faible charge à pleine charge.

« Alors que de nouveaux produits concurrents se rapprochent du niveau de performances qu’atteignait Ericsson en 2008, nous opérons maintenant une nouvelle percée avec le lancement des modules d’alimentation les plus avancés au monde. Ils disposent, en effet, d’un traitement 32 bits et de capacités inégalées de régulation de la consommation via le firmware intégré », explique Patrick Le Fèvre, directeur communication et marketing, Ericsson Power Modules. « Premier produit basé sur la plate-forme et le firmware FRIDA II, le BMR456 est le fruit d’innovations technologiques démontrant clairement l’engagement d’Ericsson envers la réduction de la consommation ».

Le BMR456 s’appuie sur le firmware FRIDA II, appelé « Optimiseur d’énergie DC/DC Ericsson ». Celui-ci met en œuvre des technologies propriétaires d’Ericsson et plusieurs fonctionnalités innovantes permettant une optimisation continue des paramètres de commutation et une réduction de la consommation au strict minimum. Ce firmware ne se limite pas à la gestion de l’énergie car il inclut également de nombreuses fonctions, notamment la possibilité de gérer les tensions transitoires en entrée, avec des vitesses de montée pouvant atteindre 0,5 V/µs, tout en maintenant la tension de sortie à ± 10 % afin d’éviter tout déclenchement de la protection pour surtension. Il permet également une gestion très efficace du démarrage en charge pré-polarisée et un arrêt totalement contrôlé. On évite ainsi les pointes de tension susceptibles de générer une avalanche dans le MOSFET de redressement synchrone au secondaire et la fiabilité est donc améliorée.

En juin 2008, grâce à un partenariat étroit avec des concepteurs de systèmes et de cartes, Ericsson fut la première entreprise à proposer l’architecture de puissance 3E comprenant des convertisseurs POL et ABC, conformes à la norme PMBus, capables d’être totalement intégrés au reste de la chaîne numérique de processeurs et de composants associés.

À propos de Valérie Gérôme


Valérie Gérôme est Responsable de la communication interne pour la France et des opérations de relations médias pour la Région Méditerranée. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle intègre Ericsson en 2000.

Mots-clefs : , ,

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Un commentaire »

  1. Bonne initiative



Laisser un commentaire