L’histoire du haut débit mobile : l’éclatement de la bulle

Par Benoît Chamontin, le vendredi 13 avril 2012, classé dans Haut Débit,HSPA,Opérateurs

Histoire du haut debit mobile – Eclatement de la bulle – Ericsson

Au début des années 2000, attendant beaucoup du haut débit mobile, les opérateurs européens se sont lancés dans une lutte acharnée, se montrant prêts à débourser des sommes énormes pour l’obtention des précieuses licences 3G. Toutefois, il est apparu très vite que la technologie annoncée à grands renforts médiatiques n’était pas à la hauteur de ses promesses.

Dans le cadre de cette troisième vidéo de notre série sur l’histoire du haut débit mobile, de grandes personnalités du secteur des TIC reviennent sur les évènements qui ont conduit à cet effondrement et sur les premiers signes de reprise, grâce à l’arrivée de la technologie HSPA.

Les intervenants nous expliquent pourquoi, à leur avis, on en est arrivé à cette situation, l’impact que cela a eu sur les différents acteurs du secteur et la différence qui existait alors entre les mécanismes d’attribution du spectre en Europe et au Japon.

Certains d’entre eux évoquent la fonction d’appel vidéo, premier élément différenciateur de l’offre 3G par rapport aux services 2G. Mais là encore, les choses n’étaient pas si simples, puisque cela a impliqué la réintroduction d’un business model vieux de 100 ans, à savoir la vente des téléphones par paires. Ce service n’a jamais décollé.

Ce n’est que plus tard, avec l’arrivée de la norme HSPA, que la technologie 3G a pu réellement révéler son potentiel.

Ce film, le troisième de notre série sur l’histoire du haut débit mobile, s’inscrit dans la campagne « Unplug » d’Ericsson. Ont participé à celui-ci : Ola Ahlvarsson, directeur général de Keynote Media ; Richard Windsor, spécialiste en technologies globales à la Nomura Bank ; Jan Uddenfeldt, directeur de la technologie chez Sony Ericsson ; Hideyuki Tsukada, Senior VP de la division Technologie chez Softbank ; Håkan Eriksson, directeur de la technologie chez Ericsson ; Mike Wright, directeur de la division Réseaux et technologies d’accès chez Telstra ; Håkan Djuphammar, responsable de l’architecture systèmes chez Ericsson ; Jayesh Easwaramony, VP du service TIC chez Frost & Sullivan et Bengt Nordström, directeur général de Northstream.

 

Mots-clefs : , , , , , , , ,