Les performances du LTE : le tout plus fort que la somme de ses parties

Par Benoît Chamontin, le Lundi 20 février 2012, classé dans 4G LTE,Réseaux mobiles,Société en réseau   |   Comments (0)

LTE Ericsson 4G

Avec la technologie 4G LTE, les opérateurs mobiles peuvent offrir à leurs clients une expérience du haut débit mobile exceptionnelle. Mais ils jouent gros dans ce domaine. Réussir dans le LTE, cela signifie arriver vite sur le marché, avec des services qui apportent un « plus » par rapport à ceux dont les abonnés disposent déjà, et au meilleur coût. Nous allons voir en quoi cette exigence d’une bonne expérience utilisateur nécessite une approche cohérente au niveau de l’écosystème.

Ericsson insiste depuis longtemps sur l’importance d’une approche globale et cohérente du déploiement des réseaux mobiles pour atteindre les meilleures performances possibles. Son expérience, acquise au fil des années dans le déploiement de réseaux 2G et 3G de bout en bout, est encore plus importante aujourd’hui pour la réussite des implantations LTE.

En effet, les utilisateurs sont devenus nettement plus exigeants sur la disponibilité et les performances depuis l’arrivée du haut débit mobile. Les opérateurs doivent leur procurer, avec leurs réseaux 4G LTE, une expérience du haut débit mobile encore meilleure, encore plus rapide, encore moins coûteuse.

En couvrant tout l’écosystème du LTE, des appareils et des essais d’interopérabilité aux réseaux radio et de backhaul et aux cœurs de réseau, des applications aux systèmes et services d’assistance opérationnelle, Ericsson aide les opérateurs à réaliser des réseaux LTE qui répondent aux attentes et fonctionnent bien dès le premier jour.

Cette aptitude à aborder de façon cohérente l’ensemble de l’écosystème va devenir encore plus décisive avec l’apparition de nouvelles fonctionnalités : LTE Advanced, IPv6, Self-Organizing Network (SON), solutions pour réseaux hétérogènes…

Pour profiter au maximum des réseaux LTE, il faut comprendre le rôle de chaque composant et s’assurer que tous fonctionneront ensemble de manière cohérente et synchronisée pour des performances optimisées.

Prenons l’exemple de la fonction ANR (Automatic Neighbor Relations), première étape du déploiement des solutions SON pour de nombreux opérateurs : réguler les relations entre cellules voisines pour une gestion optimale du trafic des appareils des utilisateurs est l’une des activités qui demande le plus d’interventions de personnel aux exploitants. Avec l’introduction du LTE, ces interventions se multiplient encore.

En établissant automatiquement les relations entre cellules voisines nécessaires en fonction des conditions réelles du réseau, l’ANR évite les échecs de transfert dus à « l’absence » de voisines. Il sécurise et améliore en permanence les performances du réseau et réduit la nécessité de planifier et d’établir manuellement les relations entre cellules voisines.

Les capacités de développement d’Ericsson dans les réseaux radio et dans l’écosystème des appareils LTE sont essentielles pour assurer la disponibilité et le succès de l’ANR dans les réseaux 4G réels. L’ANR permet une réduction démontrée de 90 % du travail de planification du réseau en éliminant la planification et l’optimisation initiale. Il assure une réussite à 100 % des transferts grâce à l’ajout précis et ponctuel des cellules voisines.

Et dans la réalité de l’expérience utilisateur en LTE, que signifie cette capacité d’envisager l’écosystème dans son ensemble ? Les analyses indépendants donnent quelques réponses : Dans son rapport de septembre 2011, « Mother of all Network Benchmark Tests », le Signal Research Group constate que dans une grande ville des États-Unis, le réseau LTE d’Ericsson a fait nettement mieux que celui d’un concurrent en termes de débit ascendant aussi bien que descendant. Des essais étendus ont montré que le réseau LTE réalisé par Ericsson atteignait un débit médian de téléchargement descendant supérieur de plus de 20 % et un débit de téléchargement ascendant trois fois plus élevé que celui de la concurrence.

Il semble donc que lorsqu’il s’agit d’améliorer l’expérience utilisateur dans le haut débit mobile, les performances du LTE forment un tout supérieur à la somme de leurs parties.

Mots-clefs : , , , , , , ,

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.



Laisser un commentaire