CES 2012 : Hans Vestberg fait la demonstration d’une connexion via le corps humain, en collaboration avec le MIT

Par Corinne Muller, le vendredi 20 janvier 2012, classé dans Événements,Société en réseau

"Notre objectif est de rendre possible une connexion en temps réel, depuis n’importe quel lieu" (Credit: CNET/Sarah Tew)

Développer une activité au sein de la société en réseau demande un certain sens de la créativité. C’est ce que Hans Vestberg, PDG d’Ericsson a démontré dans le cadre de son allocution lors du salon CES, grand rendez-vous mondial de l’électronique grand public, à Las Vegas.

Les communications intelligentes en temps réel, où différents terminaux deviennent capables de gérer pour nous des tâches simples, peuvent facilitent notre quotidien. « L’utilisation combinée de logiciels, de capteurs et de matériels permet d’améliorer les processus et de transformer les idées nouvelles en débouchés commerciaux. Les retombées iront bien au-delà de ce que l’on peut imaginer », a affirmé Hans Vestberg devant un auditoire de plusieurs milliers de personnes le 11 janvier dernier. Son discours a également été diffusé en direct sur www.cesweb.org.

Le PDG d’Ericsson a dressé la liste des avantages que les TIC (technologies de l’information et de la communication) sont capables d’apporter aux autres secteurs industriels. Ericsson peut notamment garantir la capacité de n’importe quel terminal à être identifié, à communiquer avec des systèmes de paiement, à envoyer et recevoir des informations pertinentes en temps réel.

 « Notre objectif est de rendre possible une connexion en temps réel, depuis n’importe quel lieu. Votre rôle est d’innover sur cette base pour éventuellement lancer, d’ici un an, deux ans ou cinq ans, de nouveaux dispositifs grand public »

Hans Vestberg, PDG d’Ericsson

 Hans Vestberg a ensuite donné plusieurs exemples sur la manière dont Ericsson est en train de transformer les communications au sein des secteurs du jeu, du transport de passagers ou encore du transport de marchandises (cf. Maersk Line équipe sa flotte des solutions de communication Ericsson).

L’intervention de Christopher Mikkelsen, l’un des co-fondateurs de l’ONG Refugees United, a ensuite permis d’embrayer sur le volet humain de la société en réseau. Au travers de cet organisme, Ericsson est en effet partenaire du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et de l’opérateur MTN, partenariat qui a permis la mise en place d’un moteur de recherche sécurisé, à l’échelle mondiale, pour permettre aux personnes déplacées de retrouver leurs proches. A ce jour, 65 000 personnes se sont inscrites à ce service.

A la fin de son discours, Hans Vestberg a prié le professeur Carlo Ratti du laboratoire de recherche “Senseable City Lab” du MIT de venir le rejoindre sur scène pour parler du travail de collaboration mis en place entre Ericsson et le MIT.

Démonstration du “couplage capacitif”

« Le réseau n’est pas un concept abstrait. Il nous permet d’établir des contacts et de nous rapprocher les uns des autres. Nous pouvons l’utiliser aussi bien dans le cadre de notre travail que de nos loisirs et, comme le révèle les travaux menés par Ericsson et le MIT, comme un outil pour réfléchir et mieux nous comprendre », a expliqué Carlo Ratti.

Pour conclure, Hans Vestberg a fait la démonstration d’une toute nouvelle technologie, celle du “couplage capacitif”, avec le transfert de données (en l’occurrence une photo) d’un téléphone vers un grand écran, par le seul biais du corps humain, sans le moindre câble ou signal radio. « Au final, le réseau, c’est nous », a-t–il expliqué. Même s’il est difficile, selon lui, de prédire exactement ce que la société en réseau nous réserve, rien ne nous empêche de nous tenir prêts en permettant à de nouvelles solutions de voir le jour.

Vous pouvez retrouver l’essentiel de la conférence d’Hans Vestberg dans cette vidéo (en anglais) :

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

Mots-clefs : , ,