Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujourd’hui ?

Par Corinne Muller, le vendredi 6 janvier 2012, classé dans Réseaux fixes,Réseaux mobiles,Société en réseau   |   Comments (4)

“Le chat vidéo, c'est comme avoir ses amis assis sur son bureau!" - Victoria, 15 ans

Entre juin et novembre 2011, l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson a mené une étude afin d’analyser le comportement des adolescents et les implications que cela a sur les terminaux mobiles et la technologie à venir.

« Les comportements s’inscrivent dans une dynamique et évoluent au cours d’une vie. En grandissant, les adolescents se mettent à employer les mêmes outils de communication que les adultes. Bien sûr, ils continuent d’utiliser « leurs » outils, c’est-à-dire les textos, Facebook et le chat vidéo, mais ils comprennent peu à peu la nécessité d’utiliser également l’e-mail ou la voix », explique Ann-Charlotte Kornblad, consultante senior du ConsumerLab d’Ericsson.

L’étude révèle que l’usage courant des textos et de Facebook a modifié la dynamique des rencontres chez les adolescents. Les principaux changements apparaissent notamment dans le processus de drague, où le but est d’essayer d’obtenir un rendez-vous avec l’autre. Toutefois, c’est aujourd’hui encore dans le classique tête à tête que se jouent les rencontres amoureuses.

Autre point important : faire passer son statut facebook de « célibataire » à « en couple » est désormais perçu par les amis comme une déclaration officielle.

Lorsqu’une rencontre en tête à tête n’est pas possible, l’échange de textos reste pour les adolescents l’outil de prédilection. Il a pour avantage de leur permettre de communiquer sans interrompre le cours de leur vie quotidienne. Les appels vocaux, en revanche, sont perçus par les adolescents comme étant plus adaptés aux adultes.

Les résultats de l’étude montrent également que le taux de possession de smartphones et de téléphones mobiles classiques est le même chez les jeunes de 17 ans, tandis que le désir de posséder un smartphone est beaucoup plus fort chez les ados de 13 ans lorsqu’ils n’en n’ont pas déjà un.

Dans le cadre de cette étude, près de 2 000 personnes ont été interrogées parmi un échantillon représentatif de 20 millions d’adolescents âgés de 13 à 17 ans, sur l’ensemble des Etats-Unis. Les comportements identifiés sont similaires à ceux constatés dans de nombreux autres pays. L’étude a également eu recours à 44 interviews qualitatives.

Vous pouvez lire l’étude complète sur l’espace slideshare Ericsson France :


 

 

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

Mots-clefs : , ,

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

4 Comments »

  1. […] l’un des principaux fournisseurs d’infrastructures télécoms au monde a mené une étude entre juin et novembre 2011 auprès d’ados de 13 à 17 ans (de pur génération […]

  2. […] Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujou… ? “Le chat vidéo, c'est comme avoir ses amis assis sur son bureau! […]

  3. […] Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujou… ? “Le chat vidéo, c'est comme avoir ses amis assis sur son bureau! […]

  4. […] pour l'article qui va suivre, de même que ce petit lexique du jargon employé sur le réseau.] Observatoire ConsumerLab Ericsson: comment les adolescents communiquent-ils et socialisent-ils aujou… ? “Le chat vidéo, c'est comme avoir ses amis assis sur son […]



Leave a comment