Ericsson publie ses résultats du 3ème trimestre 2011

Par Corinne Muller, le Jeudi 20 octobre 2011, classé dans Non classé   |   Comments (0)
outes les régions, à l'exception des Etats-Unis, que ce soit l'Europe du Nord et l'Asie centrale, la Méditerranée et l'Inde ont montré une croissance séquentielle sur le segment des Réseaux.

Toutes les régions, à l'exception des Etats-Unis, que ce soit l'Europe du Nord et l'Asie centrale, la Méditerranée et l'Inde ont montré une croissance séquentielle sur le segment des Réseaux.

« Au cours de ce trimestre, les ventes du Groupe ont augmenté de 17% comparé à l’an passé, tirées par une demande forte et continue pour le haut débit mobile ainsi que par l’augmentation des revenus dans les Services » a déclaré Hans Vestberg, Président et CEO d’Ericsson. Après ajustement lié aux effets du taux de change, les ventes ont augmenté de 24% comparé au 3ème trimestre 2010. Notre performance depuis le début de l’année confirme l’accroissement de notre part de marché globale.

Un plus grand nombre de projets de couverture, ainsi que l’accélération des projets de modernisation de réseaux en Europe ont eu un impact négatif sur la marge brute. Le résultat opérationnel, hors co-entreprises, a été de 6,3 milliards de SEK (6,2) au cours de ce trimestre et le résultat net a atteint 3,8 milliards de SEK (3,6), en augmentation de 6%.

Les ventes sur le segment des Réseaux ont cru de 25% comparé à la même période l’an dernier. La décroissance séquentielle de -3% est due à la saisonnalité des ventes et à des ventes CDMA moins importantes sur le marché nord américain. Toutes les régions, à l’exception des Etats-Unis, que ce soit l’Europe du Nord et l’Asie centrale, la Méditerranée et l’Inde ont montré une croissance séquentielle sur le segment des Réseaux. Au niveau de notre chaîne d’approvisionnement, les derniers effets résiduels du tremblement de terre et du tsunami intervenus au Japon en mars dernier ont été éliminés et les délais de livraison sont revenus à la normale ce trimestre. Avec les incertitudes économiques rencontrées dans certaines parties du monde, nous ne pouvons pas exclure que les opérateurs manifestent plus de prudence dans leurs dépenses à court terme.

Les ventes sur le segment Global Services ont cru de 7% comparé au 3ème trimestre 2010 et séquentiellement. Après ajustements monétaires, les Services Professionnels ont cru de 13% comparé au 3ème trimestre 2010. Les Services Managés se sont bien développés, avec des ventes en augmentation de 12% séquentiellement, faisant suite aux 24 nouveaux contrats de services managés remportés au 2ème trimestre.

Les ventes sur le segment du Multimédia ont cru de 11% comparé à l’an dernier et de 8% séquentiellement, avec une bonne percée ce trimestre de la gestion de revenus dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique sub-saharienne.

Nos co-entreprises ont enregistrées des résultats mitigés au cours de ce trimestre. Sony Ericsson a réalisé une augmentation de ses ventes et a amélioré son prix de vente moyen. Notre part des profits de Sony Ericsson a atteint 0,1 milliard de SEK (0,3). Les ventes de ST Ericsson ont augmenté de manière séquentielle de 7% et les revenus en provenance des nouveaux produits ont continué de croître, compensant la baisse continue de la demande pour les produits existants. Notre part des pertes de ST Ericsson a représenté -0,7 milliard de SEK (-0,4). L’augmentation de la pénétration globale des smartphones, les nouveaux produits et l’introduction de prix differenciés jouent un rôle moteur dans l’augmentation continue du trafic données. Il devrait y avoir 1 milliard d’abonnements au haut débit mobile d’ici la fin de l’année et près de 5 milliards à l’horizon 2016. Nous pensons que les fondamentaux pour un développement de l’industrie positif sur le long terme restent solides. Ericsson est bien positionné pour en tirer parti et conduire ce développement » a conclu Hans Vestberg.

Pour en savoir plus sur le détail des performances du groupe Ericsson, vous pouvez télécharger l’intégralité du rapport financier Ericsson du 3ème trimestre 2011 ou consulter l’article complet « Ericsson reports third quarter results » sur le site ericsson.com

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.



Laisser un commentaire