HSPA evolution : la réponse aux besoins de demain…

Par Corinne Muller, le lundi 8 août 2011, classé dans HSPA,Opérateurs,Réseaux mobiles
HSPA Evolution - Ericsson

Avec la croissance du trafic haut débit mobile les opérateurs devront moderniser leurs réseaux.

De nombreux opérateurs dans le monde ont bâti le succès de leur offre de téléphonie haut débit mobile sur la technologie HSPA. Alors que le nombre d’abonnements suit une progression fulgurante, portée par l’explosion des ventes de smartphones et la consommation de données de plus en plus gourmandes en bande passante, les opérateurs mobiles se heurtent à des difficultés croissantes pour satisfaire leurs abonnés. HSPA evolution leur apportera une réponse rentable face à ces attentes.

L’essor rapide du trafic haut débit mobile au cours de ces dernières années a été favorisé à la fois par l’arrivée de nouveaux terminaux et par celle de la technologie HSPA. Cette technologie s’est largement imposée sur de nombreux marchés, garantissant une vaste couverture pour un large éventail de terminaux, y compris les smartphones.

Récemment, plusieurs réseaux LTE commerciaux ont également été déployés afin de répondre aux besoins à long terme des consommateurs de haut débit mobile. Les réseaux reposant sur la technologie HSPA s’inscrivent dans un écosystème plus vaste et devraient donc générer une très grande partie de la croissance du volume de données mobiles haut débit au cours des prochaines années.

Une chose est certaine : la croissance du trafic haut débit mobile n’est pas prête de marquer le pas. Ericsson estime en effet que le haut débit mobile devrait atteindre la barre des 5 milliards d’abonnés d’ici 2016, ce qui explique que les opérateurs devront moderniser leurs réseaux, en les alignant sur la norme HSPA evolution, s’ils veulent pouvoir offrir les services attendus par leurs abonnés.

À propos de Corinne Muller


Corinne Muller est Directrice de la Communication d'Ericsson France. Diplômée de l'Université Paris Sorbonne, elle occupe les postes de Directrice de la Communication de Compaq puis de Chronopost, avant d'intégrer Ericsson à ce même poste en 2011.

Mots-clefs : , , , , , , ,