Modernisation des réseaux : une condition essentielle pour répondre à la demande de débit des données mobiles

Par Olivier Cimelière, le Mercredi 20 octobre 2010, classé dans Haut Débit,Opérateurs,Réseaux mobiles,Stratégie   |   Comments (0)
Selon Ericsson, les débits des données qui transitent par les réseaux mobiles mondiaux pourraient être multipliés par 1 000 d’ici 2020

Selon Ericsson, les débits des données qui transitent par les réseaux mobiles mondiaux pourraient être multipliés par 1 000 d’ici 2020

 L’augmentation du trafic de données sur les réseaux mobiles est probablement le phénomène le plus important qu’ait connu le secteur des télécommunications ces dernières années. Une chose est certaine. Avec des smartphones toujours plus intelligents et un haut débit mobile toujours plus rapide, les débits de données vont continuer d’aller croissant et ce très rapidement !

Pour pouvoir répondre à cette demande inéluctable et tirer profit de la croissance des données mobiles, les opérateurs doivent impérativement moderniser leurs réseaux. Avec la solution Ericsson, ils pourraient amortir leurs investissements en moins de deux ans !

Selon les estimations d’Ericsson, les débits des données qui transitent par les réseaux mobiles mondiaux pourraient être multipliés par 1 000 d’ici 2020. Ericsson prévoit en effet un monde où plus de 50 milliards d’appareils seront connectés. Dans ce contexte où un rôle central sera dévolu au trafic des données, les stations de base GSM et WCDMA installées avant 2004 – qui ne peuvent bénéficier d’améliorations telles que la technologie LTE, HSPA ou EDGE – deviendront inutiles. Tel est le sort qui attend 1,5 million de stations de base sur les 5 millions qui sont installés.

La grande majorité des réseaux à moderniser se trouvent en zone urbaine. Les villes qui bien souvent ont été les premières à disposer de réseaux mobiles, ont de ce fait les réseaux les plus anciens dans la plupart des cas. Dans cette optique, Ericsson propose un système qui va bien au-delà du simple remplacement des stations de base. Il s’agit d’une solution de bout en bout qui couvre toutes les étapes du processus de modernisation : de la consultation à l’exploitation et au support, en passant par la planification, la conception, l’expansion, l’intégration et l’optimisation.

En modernisant leurs réseaux, les opérateurs Ils peuvent enregistrer jusqu’à 30% de coûts d’exploitation en moins

En modernisant leurs réseaux, les opérateurs Ils peuvent enregistrer jusqu’à 30% de coûts d’exploitation en moins

En déployant des équipements plus efficaces, tels que les RBS 6000, les opérateurs peuvent réduire le nombre de stations radio de base nécessaires. Un atout non négligeable en ville qui permet de surcroît d’économiser jusqu’à un tiers des coûts de location des sites. Autre avantage de ces unités : elles consomment moins d’énergie et requièrent moins de maintenance, ce qui confère aux opérateurs un meilleur rendement énergétique et leur permet de réduire leur empreinte carbone.

« Globalement, les opérateurs ont tout intérêt à moderniser leurs réseaux, parce que cela leur permet de réduire leurs coûts et d’améliorer la qualité ainsi que l’efficacité énergétique. Ils peuvent ainsi enregistrer jusqu’à 30% de coûts d’exploitation en moins. Et ce n’est pas tout : il y a aussi un impact positif sur le chiffre d’affaires. L’amélioration de la qualité et des performances du réseau favorise une augmentation du trafic. Cela se traduit, dans bien des cas, par un délai d’amortissement de moins de deux ans. Si vous ajoutez à cela le niveau de préparation au haut débit mobile qu’apporte la technologie LTE, la modernisation des réseaux devient très intéressante pour la plupart des opérateurs »

Ulf Ewaldsson, vice-président et directeur du département Radio Networks de la BU Networks d’Ericsson

Jan Ögren, qui fut responsable de l’activité Network Roll-Out pour la BU Global Services, explique que la branche services de l’entreprise travaille en liaison étroite avec l’équipe chargée des technologies réseaux pour répondre aux besoins de modernisation des réseaux des clients : « Nous fournissons tous les services qui permettent de déployer des réseaux de grande qualité dans des délais très courts, ainsi que des services d’optimisation pour exploiter les systèmes au maximum. ».

La plus grande amélioration apportée à ce jour sans interruption de service est celle effectuée pour Vodafone Essar, en Inde. Ericsson a remplacé plus de 16 000 stations de base et 250 contrôleurs de stations en 13 mois, soit deux mois avant la date prévue, avec une cadence de pointe d’un site GSM par minute. Ericsson a travaillé également avec de nombreux autres opérateurs mondiaux pour moderniser des réseaux, notamment en Allemagne, en Chine, aux États-Unis, en Libye, en Australie, en Irlande, en Indonésie, au Royaume-Uni, au Vietnam, en Ukraine, au Paraguay, en Italie, en Uruguay et en Malaisie.

À propos de Olivier Cimelière


Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.



Laisser un commentaire