Analyse : L’industrie du jeu vidéo mise sur la distribution numérique

Theodore Bergquist, Directeur général de GamersGate, est persuadé que la majorité des jeux vidéo seront vendus en téléchargement sur Internet d’ici 3 ans

Theodore Bergquist, Directeur général de GamersGate, est persuadé que la majorité des jeux vidéo seront vendus en téléchargement sur Internet d’ici 3 ans

 La distribution numérique des jeux vidéo devient une très grosse affaire. GamersGate s’est rapidement imposé comme l’une des plus importantes plates-formes Web de téléchargement de jeux PC et Mac du monde, affichant un chiffre d’affaires en hausse de 100 % par an sur les trois dernières années. Directeur général de GamersGate, Theodore Bergquist livre son analyse pour Telecom Report, le magazine on-line d’Ericsson.

 Theodore Bergquist, Directeur général de GamersGate, est persuadé que la majorité des jeux vidéo pour PC et Mac seront vendus en téléchargement sur Internet d’ici trois ans même si l’industrie du jeu vidéo est loin derrière celles du film et de la musique en matière de distribution numérique.

Cette tendance tient seon lui au changement d’état d’esprit chez les joueurs : « Les joueurs passent de plus en plus de temps sur Internet. Il est donc tout naturel qu’ils en arrivent à acheter les jeux aussi par ce canal. Parallèlement, les grands noms de l’industrie du jeu commencent à voir les avantages de la distribution en ligne et s’orientent vers une démarche calquée sur iTunes, qui a ouvert une porte dans l’industrie musicale. »

La distribution est une course d’obstacles

Cette situation est due au fait qu’il est beaucoup plus complexe et difficile de distribuer des jeux que des films ou de la musique par Internet, car les joueurs doivent être aidés pour installer des jeux dans leurs différentes configurations, et ils ont beaucoup plus besoin d’assistance d’une manière générale.

Un autre obstacle pour Theodore Bergquist, est que les magasins de détail sont dominés par un petit nombre d’acteurs qui ont également réussi à exploiter l’énorme marché de l’occasion, aussi bien des jeux que des consoles de jeu. Il est donc très important de s’appuyer sur les réseaux sociaux pour devenir compétitif sur le marché des jeux en ligne : « Une composante majeure de notre stratégie commerciale consiste à créer des liens avec nos clients et à les rendre plus actifs sur notre site par le biais des réseaux sociaux, en leur faisant écrire des critiques de jeux ou aider d’autres joueurs à résoudre des problèmes ».

GamersGate a conçu à cet effet un programme de fidélité qui fonctionne avec sa propre monnaie — les blue coins (pièces bleues) — afin de récompenser les plus actifs des gamers sur le site. Chaque demande à laquelle répondent les membres de la communauté rapporte des blue coins qui peuvent être utilisées pour acheter de nouveaux jeux. Grâce à ce système, les joueurs sont plus impliqués et GamersGate a moins de demandes d’aide à gérer.

Theodore Bergquist livre son point de vue : « La communauté s’occupe bien mieux de ce type de problèmes. Et les jeux achetés sur GamersGate peuvent être téléchargés plusieurs fois sans restrictions. Au bout de cinq téléchargements, GamersGate contacte la personne ayant acheté le jeu. Nous ne croyons pas à la gestion des droits numériques, mais les éditeurs font ce qu’ils veulent. Si nous mettons en place des programmes de fidélité et si nous encourageons la participation des joueurs au site, c’est parce que nous pensons que les visiteurs sont aussi prêts à acheter les jeux» .

La concurrence s’aiguise

Certains concurrents de GamersGate, comme par exemple OnLive ou Gaikai, annoncent le lancement de services de streaming de jeux en ligne, mais chez GamersGate, on n’y croit guère : « Nous suivons de très près les tendances, mais je ne suis pas convaincu que ce modèle économique ait des chances de succès — pas dans l’immédiat en tout cas. De plus en plus de gens ont un accès Internet à haut débit, alors le téléchargement de jeux n’est plus un problème, et beaucoup de joueurs ne souhaitent pas rester tout le temps en ligne. ».

GamersGate travaille avec plusieurs partenaires. « Nous coopérons avec des fournisseurs d’accès à haut débit, des distributeurs de matériel et des entreprises médiatiques, et c’est quelque chose que nous voulons développer », conclut Theodore Bergquist. « L’avenir est incontestablement dans la distribution numérique des jeux vidéo. Les avantages sont évidents, aussi bien pour les joueurs que pour l’industrie du jeu. »

En complément

N’oubliez pas de regarder le reportage vidéo de Telecom Report sur sur l’industrie du jeu vidéo :

Autre lien intéressant, l’article de Theordore Berquist sur le même sujet paru sur Huffington Post (en anglais) : www.huffingtonpost.com/theodore-bergquist/gamers-gate_b_189147.html

Pour connaître le parcours professionnel de Theodore Bergquist : www.mobygames.com/developer/sheet/view/developerId,66315/

Pour connaître les solutions Ericsson en matière de distribution de contenus numériques, visitez le site suivant (en anglais) : www.ericsson.com/ourportfolio/telecom-operators

À propos de Olivier Cimelière


Mots-clefs : , , , , , , , , ,