Haut débit mobile : le trafic données surpasse la voix selon une étude exclusive Ericsson

Par Olivier Cimelière, le mercredi 24 mars 2010, classé dans Haut Débit,HSPA,IP,Multimédia,Opinion,Réseaux mobiles
Plus de 100 millions d'utilisateurs sont extrêmement actifs sur Facebook depuis leurs terminaux mobiles

Plus de 100 millions d'utilisateurs sont extrêmement actifs sur Facebook depuis leurs terminaux mobiles

 C’est un tournant historique pour les réseaux mobiles. Le trafic données a désormais dépassé celui de la voix en décembre 2009. Ce constat provient des mesures qu’Ericsson a réalisées sur des réseaux en activité couvrant toutes les régions du monde. L’annonce a été faite par Hans Vestberg, PDG d’Ericsson, au cours de la convention CTIA Wireless 2010 qui se tient à Las Vegas du 23 au 25 mars.

L’étude menée par Ericsson montre notamment que le trafic données a globalement augmenté au rythme impressionant de 280% lors des deux dernières années. Les prévisions indiquent qu’il devrait continuer à doubler annuellement dans les 5 années à venir. Plus de 50 réseaux mobiles 2G/3G dans le monde, ont été analysés en termes de trafic au cours de cette étude.

Le croisement entre les courbes de trafic de la voix et des données s’est établi autour du seuil des 140,000 Terabytes par mois. Ce volume représente l’équivalent de 4,6 milliards d’abonnés mobiles qui téléphoneraient chacun pendant 5 heures chaque mois ou encore 60 millions d’ordinateurs qui téléchargeraient chacun 7 présentations Powerpoint par jour. Le trafic des données est indubitablement dynamisé par l’usage croissant des smarphones et des ordinateurs en connexion mobile par les abonnés. Au cours de cette même période, Ericsson a également relevé que le trafic des réseaux 3G a dépassé celui des réseaux 2G.

« Ces observations constituent un événement marquant. Les 400 millions d’abonnements mobiles haut débit génèrent à eux seuls plus de trafic données que de trafic voix sur un total de 4,6 milliards d’abonnements mobiles dans le monde. Notre vision dans laquelle le désir de connectivité à tout moment et partout alimenterait la croissance du haut débit mobile, se trouve ainsi confortée par les mesures effectuées dans le monde réel par Ericsson »

Hans Vestberg, PDG d’Ericsson

La navigation sur les sites de réseaux sociaux depuis des téléphones mobiles et les PC à connexion mobile haut débit représente une large proportion de ce trafic données en pleine explosion. De fait, plus de 200 opérateurs mobiles dans 60 pays proposent des solutions mobiles pour accéder à Facebook. Résultat : plus de 100 millions d’utilisateurs sont extrêmement actifs sur Facebook depuis leurs terminaux mobiles.

Une récente étude consommateurs d’Ericsson vient d’ailleurs appuyer ce constat. Menée auprès de 4580 consommateurs dans 6 marchés avancés en matière de haut débit mobile, il ressort que 80% des utilisateurs de connexion mobile haut débit exigent de pouvoir accéder au réseau n’importe quand et n’importe où. La connectivité fait désormais partie intégrante de la vie quotidienne et personnelle. Les mêmes sondés déclarent en outre à 80% qu’ils ne prêteraient pas volontiers leur ordinateur portable à quelqu’un d’autre et 65% qu’ils ne partageraient pas leur connexion mobile haut débit.

A la lumière de ces nouveaux comportements consommateurs, il s’avère évident que les réseaux mobiles vont devoir être dimensionnés en conséquence tant pour le trafic données que le trafic voix. Cela passera notamment par une modernisation et une transformation significative des réseaux vers les technologies tout-IP et des nouveaux systèmes de support, des domaines dans lesquels Ericsson est bien positionné pour aider les opérateurs à tirer profit de ces nouvelles opportunités.

À propos de Olivier Cimelière


Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , ,