CTIA Wireless 2010 : comment façonner l’avenir des TICS ?

Par Olivier Cimelière, le lundi 15 mars 2010, classé dans Haut Débit,Réseaux mobiles,Stratégie
Ericsson participe du 23 au 25 mars au CTIA Wireless à Las Vegas

Ericsson participe du 23 au 25 mars au CTIA Wireless à Las Vegas

 Du 23 au 25 mars à Las Vegas, Ericsson participe à l’édition 2010 du salon international CTIA Wireless. Un événement qui rassemble tous les acteurs majeurs du haut débit sans fil, de la convergence des réseaux et de l’informatique et l’Internet mobile.  Ericsson entend saisir ce contexte prestigieux pour être le fer de lance d’une réflexion novatrice, créant une dynamique qui permettra aux opérateurs et aux principaux prescripteurs de se rencontrer et de façonner ensemble l’avenir de la mobilité en haut débit.

Dans la foulée du dernier Mobile World Congress de Barcelone, le salon CTIA Wireless a clairement été pensé par Ericsson pour offrir un environnement collaboratif et de dialogue stimulant qui permettra d’anticiper les innombrables possibilités de croissance qui s’offrent aux acteurs des télécoms, qu’ils soient équipementiers, opérateurs, développeurs de solutions et autres. Il sera particulièrement mis l’accent également sur les problématiques actuelles qui se posent directement aux opérateurs confrontés à la transformation des réseaux. Ericsson en a identifié 6 prioritaires qui feront l’objet de séminaires de réflexion sur le stand.

Comment augmenter le chiffre d’affaires ?

Les opérateurs attendent des nouveaux investissements un retour sur investissement manifeste et des délais d’amortissement courts. La convergence entre technologie et résultats, ainsi que la compétition d’autres domaines tels qu’Internet, font sentir leurs effets sur le CA. Il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte pour augmenter ou simplement maintenir son CA.

Comment entreprendre la transformation des réseaux ?

Les opérateurs sont confrontés à la nécessité de résorber le décalage entre, d’une part, un trafic en constante augmentation et, d’autre part, des revenus qui ne suivent pas. Le seul moyen d’aller de l’avant et de faire face à la concurrence féroce des autres acteurs est de faire évoluer les réseaux et les solutions mais aussi de transformer l’organisation de l’entreprise. Il faut aussi changer le packaging et les méthodes de travail dans l’entreprise. Tout ceci est un processus complexe, qui exige une approche graduelle et la participation des acteurs concernés.

Comment s’adapter et innover ?

Les offres commerciales de la sphère Internet pèsent fortement sur la croissance du CA des opérateurs, entraînant des réductions des dépenses de fonctionnement. Les services comme VOIP, les services à cycle de vie court générateurs de revenus à brève échéance et les projets intelligents qui s’adaptent rapidement aux nouvelles applications des consommateurs sont bel et bien à l’ordre du jour.

Comment optimiser les dépenses de fonctionnement ?

La pression pour réduire les coûts de fonctionnement n’a pas diminué. Les opérateurs ont besoin de partenaires stratégiques pour les aider à réduire leurs coûts de fonctionnement, sans perdre leur avantage concurrentiel aux yeux de leurs clients. De l’optimisation des ressources humaines à la modification des processus, l’optimisation des coûts de fonctionnement a généralement des répercussions sur le personnel. Par conséquent, quelle que soit l’action requise, il convient d’adopter une approche prudente et une perspective globale.

Comment financer la croissance du secteur mobile ?

En cette époque de turbulences, les opérateurs pourraient vouloir débloquer du capital afin de faire de nouveaux investissements et de soutenir la croissance de l’activité mobile. Les services voix mobiles sont un marché saturé tandis que le trafic de données connaît une croissance phénoménale. Avec une approche adéquate des services et des offres attractives, les activités voix, particulièrement rentables, peuvent encore doper la croissance des activités mobiles, pour peu que les offres actuelles et futures soient accompagnées d’un packaging attrayant et innovant.

Comment saisir l’opportunité verte ?

Il est important que les opérateurs intègrent le changement climatique et l’empreinte environnementale dans la planification de l’entreprise. Cela exige une solide expérience, des méthodologies adaptées et, par-dessus tout, des faits. À cela s’ajoute le fait que les gouvernements entendent faire des TICS un instrument privilégié pour s’attaquer au problème du changement climatique et des émissions carbone. Par conséquent, acquérir de l’expérience dans la recherche d’autres domaines d’application des solutions télécoms et recueillir suffisamment de données sur l’impact que cela pourrait avoir sur le climat apparaît clairement comme une nécessité.

Pour connaître en détail l’agenda des manifestations proposées par Ericsson, reportez vous au site (en anglais) : www.ericsson.com/us/ericsson/events/CTIA2010/index.shtml

Pour en savoir plus sur le salon CTIA Wireless, visitez le site officiel (en anglais) : www.ctiawireless.com/

À propos de Olivier Cimelière


Mots-clefs : , , , , , ,