LTE : le tout premier réseau commercial 4G vient d'ouvrir en Suède !

Par Olivier Cimelière, le Lundi 14 décembre 2009, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Réseaux mobiles   |   Comments (8)
TeliaSonera et Ericsson sont les premiers à ouvrir le réseau haut débit mobile le plus rapide du monde à Stockholm

TeliaSonera et Ericsson sont les premiers à ouvrir le réseau haut débit mobile le plus rapide du monde à Stockholm

Pour la 1ère fois au monde, LTE devient une réalité commerciale. TeliaSonera est le premier opérateur à ouvrir le réseau haut débit mobile le plus rapide du monde à Stockholm. Ericsson est le partenaire exclusif de cette aventure technologique qui est loin d'être terminée.

Carl-Henric Svanberg, Président d'Ericsson est totalement enthousiasmé par ce moment historique :   »Une nouvelle ère du haut débit mobile vient de s'ouvrir aujourd'hui. Avec LTE, qu'on appelle aussi 4G, l'expérience du haut débit mobile va atteindre des niveaux inégalés jusqu'à présent. LTE apporte réellement  un accès haut débit d'une fluidité totale ».

LTE, la nouvelle technologie de communication mobile, est particulièrement adaptée pour le transfert de volumes très importants de données tout en permettant des coûts d'exploitation et énergétiques remarquables grâce à une utilisation optimisée des bandes de fréquences et un accès proche des performances autorisées par la fibre. Avec un temps de latence réduit, les consommateurs pourront désormais profiter de services de manière mobile comme la vidéo Haute Définition, les jeux en réseaux sans aucun problème de connectivité.

Kenneth Karlberg, Président et Directeur des Services Mobilité de TeliaSonera déclare : « Nous sommes très fiers d'être

le premier opérateur à offrit à nos clients des services 4G. Cela a été rendu possible grâce à la coopération avec Ericsson qui nous permet en plus d'ouvrir un réseau 4G en avance sur le planning initialement prévu ».

Le centre de Stockholm est aujourd'hui totalement couvert par le réseau LTE d'Ericsson, faisant de celui-ci le réseau 4G déployé le plus important à date. Les abonnés de TeliaSonera sont ainsi les premiers à avoir accès à un réseau LTE grâce aux clés 4G commercialisées par Samsung.

Ericsson réalise pour l'occasion la première mise en oeuvre d'un réseau commercial LTE et se déclare prêt pour des déploiements ultérieurs tout en poursuivant intensivement des tests avec différents terminaux sur différents réseaux d'opérateurs.

Pour connaître le récapitulatif complet des réalisations d'Ericsson dans LTE, visitez le site (en anglais) : www.ericsson.com/ericsson/press/facts_figures/lte_achievement.shtml

Pour obtenir le dossier de presse LTE (en français) : www.slideshare.net/EricssonFrance/dossier-de-presse-inauguration-du-rseau-pilote-lte-en-france-novembre-2008

Pour tout savoir sur le déroulement du projet, regardez la vidéo (en anglais) :

zp8497586rq

À propos de Olivier Cimelière


Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,

Flux RSS des commentaires de cet article.

8 commentaires

  1. Voilà qui est intéressant, toutefois on est en droit de s’interroger sur l’interopérabilité de ces fameuse clés.
    Rien que les versions actuelles (3G) restent cantonnées à l’OS de Microsoft.

    Alors l’internet mobile ne sera pas plus libre que la version sédentaire ? Ce serait un comble.

  2. Merci pour votre commentaire. Pour Ericsson, l’interopérabilité est la condition sine qua non de la réussite commerciale des réseaux mobiles de haut débit et très haut débit. Sans écosystème ouvert, le marché risque évidemment d’être plus limité. La 4G est encore émergente et tous les terminaux ne sont pas encore compatibles mais gageons qu’ici 2010 à la même période, plusieurs systèmes d’exploitation seront compatibles et disponibles dans le commerce.

  3. Actuellement je pensais plus à des systèmes autres que mobiles.
    De tels débits et les applications annoncées pouvant en tirer bénéfices ne sont définitivement pas sujettes à être exploitées sur un terminal mobile.

    De ce fait l’interopérabilité sera un facteur clef, Ericsson l’a bien compris en s’inscrivant tardivement au groupement Android mais cela ne doit définitivement pas s’arrêter aux seuls terminaux mobile car la tendance va aller à la surenchère à n’en pas douter et ainsi les consommateur désireront de plus en plus obtenir cette liberté de connexion si souvent affichées et qui est plus ou moins réelle dans la 3G mais ne l’est pas ‘encore’ dans l’informatique nomade (comme pour les netbooks par exemple).

  4. Vous avez raison mais une fois encore, les fabricants s’organisent vite. Songez qu’aujourd’hui plus de 2000 terminaux (téléphones, netbooks, ordinateurs, etc) sont compatibles 3G. Un chiffre encore impensable 2 ans auparavant. Nul doute qu’il en sera de même pour la 4G avec de nouveaux appareils dont on ne soupçonne pas encore totalement l’existence, ni même le potentiel !

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.