Afrique : un Centre d’Innovation mobile pour réduire la pauvreté

Le Centre d'Innovation Ericsson offre au personnel médical, des solutions mobiles lui permettant de collecter et partager des données sur la natalité, la mortalité et les épidémies

Le Centre d'Innovation Ericsson offre au personnel médical, des solutions mobiles lui permettant de collecter et partager des données sur la natalité, la mortalité et les épidémies

Depuis septembre 2008, le Centre d’Innovation d’Ericsson en Afrique subsaharienne développe des applications de téléphonie mobile destinées aux domaines de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et des petites entreprises. L’ouverture de ce centre témoigne de la volonté d’Ericsson de mettre sa technologie au service du progrès économique et social. Il s’inscrit également dans l’engagement de l’entreprise pour la réalisation des objectifs du Millénaire (Millennium Goals) fixés par les Nations Unies.

Réparti sur trois « hubs » de développement situés en Afrique du Sud, au Nigéria et au Kenya, le Centre d’Innovation d’Ericsson élabore des applications mobiles dans plusieurs domaines comme la santé, l’éducation, l’agriculture et les petites entreprises. Il vise ainsi à stimuler l’esprit d’initiative, l’emploi et le développement des entreprises en donnant aux communautés de développeurs travaillant au sein et autour des trois « hubs », les outils nécessaires à l’élaboration de leurs propres applications et la possibilité de créer des petites entreprises dans des conditions propices dans toute l’Afrique.

Par exemple dans le domaine de la santé, le Centre d’Innovation met à la disposition du personnel médical, des solutions lui permettant de collecter, surveiller et partager des données sur la natalité, la mortalité et les épidémies, ainsi que des outils d’aide à la prise de décision. Par ailleurs, des portails communautaires facilitent la communication régulière entre médecins et patients. Enfin, le centre développe des services sur abonnement proposant l’envoi d’informations périodiques, telles que des rappels concernant la prise de médicaments chroniques.

Les applications développées viennent directement soutenir les objectifs du projet « Villages du Millénaire », une initiative Des Nations Unies qui touche plus d’un demi million de personnes dans 10 pays d’Afrique et qui vise à faire sortir les habitants des campagnes de l’extrême pauvreté. Les travaux menés ont ainsi pour ambition ultime d’étendre les applications sur une plus grande échelle ainsi que réaliser des études d’opportunités pour permettre aux opérateurs télécoms le déploiement de services mobiles large bande en Afrique et sur d’autres marchés émergents. L’accent est mis en particulier sur le développement de services et solutions abordables et durables pour les populations rurales.

« Les communications mobiles constituent un important vecteur d’amélioration du niveau de vie. Elles procurent en effet aux populations des pays en développement des avantages socio-économiques considérables. La connectivité permet de combler le manque de ressources, en particulier dans les zones rurales, et d’accéder à tout un éventail de services, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé »

Jan Embro, président d’Ericsson en Afrique subsaharienne

À propos de Olivier Cimelière


Mots-clefs : , , , , , ,