Très Haut Débit Mobile : Eric Besson inaugure le réseau pilote LTE de Ericsson France.

Par Benoît Chamontin, le Samedi 8 novembre 2008, classé dans 4G LTE,Haut Débit,Réseaux mobiles   |   Comments (4)

Eric Besson teste le terminal prototype LTE d'Ericsson

Eric Besson teste le terminal prototype LTE d'Ericsson

À l'invitation d'Ericsson France, Eric Besson, Secrétaire d'État chargé de la Prospective, de l'Evaluation des politiques publiques et du Développement de l'économie numérique, a lancé officiellement, ce vendredi 7 novembre 2008, le réseau pilote LTE (pour Long Term Evolution) d'Ericsson en France. Cet événement a été l'occasion, pour Eric Besson, de tester en direct, dans les locaux d'Ericsson, les différents usages que permet déjà LTE : visioconférence Haute Définition (HD), streaming HD, téléchargement ultra-rapide de fichiers audio et vidéo volumineux et visionnage d'un film HD en situation de mobilité.

Le très haut débit mobile répond aux usages d'aujourd'hui et de demain des professionnels (généralisation du bureau mobile, vidéo conférence HD, télétravail) comme du grand public (jeux vidéos en ligne, téléchargement très haut débit, télévision mobile personnelle). LTE est un atout supplémentaire pour réduire la fracture numérique en France et favoriser le développement des régions les plus reculées en apportant une palette considérable de services comme la télémédecine, la dématérialisation des documents administratifs ou encore l'éducation et la formation à distance.

Pour les opérateurs, ce standard technologique représente une évolution souple de leur réseau. Ericsson a d'ailleurs présenté le même jour la gamme RBS 6000 qui permet de mutualiser l'hébergement des technologies 2G et de l'UMTS et la technologie LTE sur des équipements uniques avec une réduction de la consommation d'énergie pouvant aller jusqu'à 20%.

Avec LTE, une nouvelle ère

des télécoms est donc en train de s'écrire. Certains l'ont qualifiée d'ultime étape avant la 4G tant les frontières technologiques sont repoussées. Si, HSPA Evolution offre d'ores et déjà aujourd'hui jusqu'à 21 Mbits/s de débit pic (42 Mbits/s prochainement), la norme LTE (pour Long Term Evolution) délivre entre 100 Mbits/s et 300 Mbits/s.

Ericsson s'est investi très tôt dans la recherche et le développement autour de LTE. Ainsi, en février 2007, il a été le premier à atteindre le débit de 144 Mbits/s en LTE. Lors du Mobile World Congress à Barcelone en février 2008, Ericsson a réalisé la toute première démonstration mondiale d'un appel de bout en bout en utilisant un terminal prototype LTE. En mai 2008, il s'est associé à des équipementiers et des opérateurs (Orange, Vodafone, T-Mobile) pour créer Alliance LTE dont l'objectif est de développer les réseaux 3G LTE.

Les premiers systèmes commerciaux LTE sont prévus pour fin 2009.

« Nous sommes fiers d'avoir accueilli Monsieur Eric Besson pour le lancement de notre réseau LTE en France. Ericsson a toujours été un contributeur actif des transformations du monde des télécoms et un partenaire essentiel pour les standards de demain. Avec LTE, nous répondons aux attentes des opérateurs et du public (professionnels ou grand public) tout en tenant compte des enjeux de société que sont la réduction de la fracture numérique et la contribution au développement durable. LTE s'inscrit enfin pleinement dans les objectifs du plan France Numérique 2012 »

Guy Roussel, président d'Ericsson France

zp8497586rq

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Flux RSS des commentaires de cet article.

4 commentaires

  1. Je pense qu’il fait signaler que la LTE est une évolution au niveau RADIO et non pas au niveau réseau.
    Même si on sait que au niveau réseau il aura quelque changement notamment dans le réseau d’accès (la NodeB intégrera le RNC), mais a mes yeux, c’est l’OFDMA qui vas replacer le WCDMA est le point majeur.
    Félicitations quand même !
    Ps j’y étais dans ces locaux 

  2. Merci pour vos commentaires pour lesquels, un de nos experts réseaux, Xavier Le Polozec vous livre quelques précisions.
    Comme vous l’indiquez la technique d’accès (OFDMA à la place de WCDMA) et les produits associés évoluent fortement avec l’arrivée de LTE mais ils ne faut pas oublier qu’au sein du réseau lui-même, les échanges des informations s’appuieront résolument sur le protocole IP.
    Ce dernier point n’est bien sur pas un changement majeur mais l’issue d’une évolution entamée depuis quelques années. En effet, le GSM est exclusivement basé sur du transport circuit. GSM+GPRS est basé sur beaucoup de transport circuit et un peu de transport IP. UMTS est basé sur beaucoup de transport IP et un peu de transport circuit. LTE sera basé sur un transport exclusivement IP. L’utilisation du protocole IP dans les transmissions permet d’acheminer d’importants flux d’informations de manière optimale.

  3. Bonsoir et merci pour vos explications.
    Étant en stage de fin d’étude à orange, je travaille sur votre nouveau palier MSS R5.1 en expérimentation à Lyon.
    en effet, même avant la LTE, le éléments du cœur du réseau communique en IP, grace au BIOM (Backbpone IP Orange Mobile) : interface Nb entre 2 Mgw, BICC entre 2 MSC, Iucs/ ip en cours, etc ……………
    Vous avez dit que « LTE sera basé sur un transport exclusivement IP », est ce cela est valable pour la partie radio aussi ??
    À l’heur actuel, grâce au HBSC et au Livebox, on transmet de la voix sur IP, mais seulement sur la partie entre le Livebox et le GANC (UMA ou UNC).
    L’accès radio entre les mobiles UNIK et GSM est en OFDM, qui est la modulation utilisée en WIFI avec 64 fréquences.
    Est ce que la LTE prévois une interface radio en IP ???

    Je pense que ce passage sera fait grâce au SIP qu’une architecture IMS pourra nous apporté.

    j’attend votre réponse.
    Cdt

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.